Budget : "On est loin du rétablissement de la justice fiscale et d'une société plus durable"

23/07/15 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

Nous sommes très loin d'une réforme qui rétablisse la justice fiscale et assure la transition vers une société plus durable. Le gouvernement de Charles Michel ne fait que redonner d'une main une partie de ce qui a été pris de l'autre, ont commenté jeudi après-midi les coprésidents d'Ecolo, Zakia Khattabi et Patrick Dupriez.

Budget : "On est loin du rétablissement de la justice fiscale et d'une société plus durable"

Zakia Khattabi et Patrick Dupriez © Belga

Pour les Verts, le gouvernement fédéral a abouti à un accord budgétaire et fiscal qui n'a rien de la révolution annoncée mais procède plutôt d'une nouvelle opération de communication, ne faisant que redonner d'une main une partie de ce qui a été pris de l'autre.

Aux yeux des écologistes, que ce soit en effet sur le plan environnemental, de justice fiscale ou de création d'emploi, cette réforme s'apparente largement à de la poudre aux yeux. Ainsi, la hausse de la TVA sur l'électricité touchera tous les revenus indistinctement, tandis qu'aucune mesure incitative, telle qu'un soutien aux investissements dans les économies d'énergie, n'est prévue; la hausse des accises sur le diesel s'accompagne d'un désinvestissement d'ampleur de la SNCB; et le soutien envers les plus bas revenus s'accompagne d'un saut d'index et ne prévoit aucun financement alternatif pour la sécurité sociale, annonçant pour demain de nouvelles mesures douloureuses au détriment des plus fragiles. Pour les coprésidents d'Ecolo, "le gouvernement fédéral vient de rater un rendez-vous important.

L'occasion était pourtant sur la table pour mettre en oeuvre une réforme fiscale qui garantisse la justice fiscale, soutienne l'économie réelle et locale et favorise les modes de production et de consommation moins polluants et/ou moins nocifs pour la santé. Au lieu de cela, la fiscalité environnementale est dévoyée, transformée en variable d'ajustement budgétaire, alors qu'elle devait servir à orienter la société vers plus de respect de la planète et de la santé".

Nos partenaires