Budget : les Verts citent des chiffres faisant craindre pour l'accès aux soins de santé

08/04/16 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

Les députées Ecolo-Groen Muriel Gerkens et Anne Dedry indiquent vendredi qu'un nouvel effort budgétaire d'un demi-milliard d'euros est envisagé dans le secteur des soins de santé. Les Verts tirent la sonnette d'alarme.

Budget : les Verts citent des chiffres faisant craindre pour l'accès aux soins de santé

Anne Dedry © Belga

Ecolo-Groen dit refuser "tout scénario qui nuirait encore à l'accessibilité aux soins de santé". La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Maggie De Block, tombe des nues. Elle dit ne pas connaître les chiffres évoqués et rappelle en outre son ambition de ne prendre que des mesures qui épargnent le patient.

Les écologistes disent avoir obtenu des informations en provenance de négociations en cours au sein de l'INAMI selon lesquelles le gouvernement aurait fixé un objectif annuel de 260 millions d'euros d'économies dans le secteur des soins de santé. Ce montant viendrait s'ajouter, selon les Verts au "dérapage de 200 millions d'euros" dans le domaine des médicaments. "C'est donc près d'un demi-milliard d'euros qui devrait être trouvé en matière de soins de santé", s'étrangle Muriel Gerkens selon qui de tels montants affecteront forcément "les plus fragiles" dans leur accès aux soins de santé. "En s'acharnant sur les politiques de solidarité et en voulant à tout prix réaliser des économies sur la sécurité sociale, plutôt qu'en déployant les moyens nécessaires pour lutter contre la fraude fiscale au niveau belge et au niveau international, la majorité fédérale se trompe décidément de cible", tance la députée écologiste. Mme De Block (Open Vld) dit ne pas connaître les chiffres évoqués par l'opposition écologiste. Il y a bien eu un dérapage de 101,6 millions d'euros constaté en février dans le secteur des médicaments, essentiellement dû à un gonflement inattendu de remboursements de traitements contre l'hépatite C. Une Task Force a été mise en place à l'initiative de la ministre afin de respecter la trajectoire budgétaire que s'est assigné le gouvernement. Au-delà, "les discussions sont en cours à Val Duchesse", ajoute le cabinet de la ministre. "Et tant qu'il n'y a pas d'accord, on ne peut rien communiquer". Mais les chiffres qui font l'objet de la négociation sur les mesures d'économie sont en tout cas bien moindres que ceux évoqués par les écologistes. "Et la ministre a toujours indiqué vouloir prendre des mesures qui ne touchent pas le patient. Il s'agit de décisions visant à mieux lutter contre la surconsommation, la fraude, le gaspillage et d'autres abus", a rappelé sa porte-parole. Egalement joint par l'agence Belga, un conseiller de la mutualité socialiste Solidaris a lui indiqué avoir eu vent de la volonté du gouvernement de trouver un montant allant de 200 à 250 millions d'euros d'économies pour respecter la trajectoire budgétaire, dans le cadre des travaux d'une Task force chargée de préparer le budget 2017. Selon lui, la Task force doit également chercher des mesures structurelles pour venir à bout du dérapage de 101,6 millions d'euros constaté dans le secteur des médicaments.

En savoir plus sur:

Nos partenaires