Budget : les travaux reprennent ce jeudi

08/03/12 à 06:52 - Mise à jour à 06:52

Source: Le Vif

Les travaux budgétaires du gouvernement fédéral ont été interrompus mercredi vers 22 heures 30 et ne reprendront pas avant 17 ou 18 heures ce jeudi. Il ne resterait plus qu'à trancher sur les recettes fiscales et non-fiscales.

Budget : les travaux reprennent ce jeudi

© BELGA

Les vice-premiers ministres et le ministre du Budget Olivier Chastel étaient une nouvelle fois réunis autour du Premier ministre Elio Di Rupo pour trouver deux milliards d'euros. L'objectif est de maintenir le déficit du budget 2012 à 2,8 pc du Produit intérieur brut (PIB), dans les limites de l'engagement pris par la Belgique à l'égard de l'Europe.

Le Premier ministre, les vice-premiers et le ministre du Budget ne devraient se retrouver ce jeudi que vers 17 ou 18 heures, à l'issue de la séance plénière de la Chambre. Ils ne se verront pas le matin, certains participants souhaitant consulter leur parti respectif.

1,5 milliard d'efforts, 350 millions en "tampon"

Les deux tiers du chemin ont été parcourus, affirmait un des participants mercredi soir. Lorsque le Comité restreint reprendra ses travaux en fin d'après-midi, il devrait disposer d'une épure budgétaire dans laquelle il ne resterait qu'à trancher sur les recettes fiscales et non-fiscales.

Les partenaires gouvernementaux seraient d'accord pour réaliser 1,850 milliard d'euros comme le recommandait le Comité de monitoring, soit environ 1,5 milliard d'efforts nécessaires et un "tampon" de 350 millions. Cette réserve est destinée à parer à une éventuelle croissance inférieure aux prévisions et aux incertitudes sur le rendement réel des 11,3 milliards d'économie décidés précédemment. S'y ajouterait le fait de ne "dégeler" que la moitié des 1,3 milliard de dépenses bloquées à la demande de la Commission européenne.

Lors d'un nouveau contrôle budgétaire en juillet ou lors de la confection du budget 2013 en octobre, le gouvernement pourrait décider de "dégeler" une partie des dépenses toujours bloquées, en fonction de l'évolution de la situation.

Au total, le contrôle budgétaire se conclurait donc sur un effort d'environ 2,5 milliards d'euros.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires