Budget: Le handicap salarial en question lundi

19/11/12 à 07:11 - Mise à jour à 07:11

Source: Le Vif

Le comité ministériel restreint a suspendu dans la nuit de dimanche à lundi ses travaux en vue de la confection du budget 2013. Le point principal de discussion concerne la compétitivité et la question de l'adaptation du handicap salarial par rapport aux pays voisins. Les négociations reprendront lundi vers midi.

Budget: Le handicap salarial en question lundi

© Belga

Une des pistes sur la table des discussions est d'annuler le handicap salarial sur une période de 6 ans, a indiqué à la fin de la réunion la ministre de l'Emploi Monica De Coninck (sp.a).

"Je pense que nous ferons quelque chose d'assez acceptable", a pour sa part affirmé le vice-Premier ministre Johan Vande Lanotte (sp.a) un peu plus tard. "Nous avons toujours dit que nous voulons absolument coupler les salaires à l'index. Est-ce que il y aura des augmentations plus fortes que l'index l'année prochaine? Non, probablement pas", dit-il.

M. Vande Lanotte ne pense pas que cette piste perturbera la concertation sociale. Selon lui, il y a encore beaucoup d'autres sujets en vue de l'accord interprofessionnel, comme le salaire minimum ou le droit du travail. "Mais on ne peut pas dire que pour avoir une concertation sociale, il faut donner chaque année une augmentation des salaires, même lors d'une crise comme celle que nous connaissons."

Le vice-Premier ministre note par ailleurs que de nombreux autres pays discutent d'une diminution des salaires. "Nous voulons adapter les salaires au coût de la vie", ajoute-t-il. "Le pouvoir d'achat des gens est garanti", mais il ne faudra pas s'attendre à une augmentation importante au-dessus de l'index l'année prochaine.

Selon plusieurs vice-Premiers ministres, d'importantes avancées ont été engendrées lors de la réunion de dimanche. "Je pense que tout le monde avait espéré voir sortir de la fumée blanche aujourd'hui, mais si c'est demain, ce sera bien aussi", commente Steven Vanackere (CD&V).Johan Vande Lanotte espère lui aussi la conclusion d'un accord lundi soir.

Le vice-Premier ministre Didier Reynders, qui a des obligations au niveau européen, ne participera pas à la réunion de lundi. Il sera remplacé à la table des discussions par la ministres des Classes moyennes Sabine Laruelle.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires