Budget : le Comité restreint ne reprend pas avant 18h

14/11/12 à 06:54 - Mise à jour à 06:54

Source: Le Vif

Le Comité ministériel restreint a interrompu ses travaux sur le budget mardi peu avant 23 heures. Les ministres se retrouveront ce mercredi à 18 heures. Le matin, un groupe de travail constitué de chef de cabinet devrait remettre en perspective les données fournies par le Bureau du Plan sur les différents scenarios (saut d'index, augmentation de la TVA ou cotisation de crise), a-t-on appris.

Budget : le Comité restreint ne reprend pas avant 18h

© BELGA

Les travaux du Comité restreint qui avaient débuté à 13 heures 30, ont été interrompus en fin d'après-midi. Le gouvernement attendait en effet l'analyse par le Bureau du plan des différents scénarios envisagés. Les ministres ont repris leurs travaux à 19 heures avec un exposé des responsables du Bureau du plan. Ceux-ci ont présenté une analyse de 6 pages avec quelques 8.000 éléments chiffrés sur la base d'une importante série de paramètres.

D'après les informations disponibles mardi soir, le résultat des analyses des différents scénarios par le Bureau du Plan n'a pas apporté beaucoup d'éléments neufs si ce n'est qu'il semble se confirmer que seul le saut d'index apporte un véritable bénéfice directe pour le budget tout en ayant un effet pour les entreprises. Selon plusieurs sources, l'analyse ne permet pas de véritable comparaison des différents scénarios.

Un groupe de travail intercabinet devrait remettre ces résultats en perspective et mieux voir l'impact des différents scénarios notamment en matière d'emploi, de croissance et de compétitivité.

La discussion est toujours la plus vive entre le PS et l'Open Vld. Ce dernier a été rejoint par le CD&V qui a également marqué sa préférence pour saut d'index à une augmentation de la TVA. Dans un cas comme dans l'autre la mesure serait socialement modulée.

Depuis l'annonce de la fermeture de Ford Genk, les partis flamands insistent encore plus que par le passé sur la nécessité de prendre des mesures de soutien à l'économie et à la compétitivité des entreprises. De ce point de vue, les partis flamands, principalement l'Open Vld et le CD&V, sont talonnés par la N-VA. Ce parti aurait du grain à moudre si le gouvernement ne décidait rien dans ce domaine.

L'agenda des prochains jours est chargé avec d'autres activités que la négociations. Ce mercredi, il y a une séance plénière à la Chambre et le Premier ministre doit recevoir les présidents polonais et chilien. Le lendemain, 15 novembre, une partie du temps sera mobilisé par les activités au parlement pour la fête du roi.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires