Budget fédéral - La Chambre suspend définitivement ses travaux après la saga autour du Premier ministre

13/12/17 à 22:24 - Mise à jour à 22:25

Source: Belga

(Belga) La Chambre a définitivement suspendu ses travaux de mercredi à l'issue d'une journée de feuilleton autour de l'absence du Premier ministre, Charles Michel. Ils reprendront jeudi à 14h15.

Dès 10h, l'opposition a déploré l'absence du Premier ministre en séance plénière alors que se discutait le budget 2018. Traditionnellement, le chef du gouvernement assiste à tout ou partie de ces travaux. A cette dérogation aux usages, s'est ajouté le dossier du Pacte énergétique et de la sortie du nucléaire où la majorité apparaît sérieusement divisée. L'opposition a réclamé les explications du Premier ministre. Charles Michel ne s'est pas rendu au parlement en raison d'une réunion internationale à Paris. La situation s'est corsée quand il est apparu au JT de RTL-TVi, répondant vers 17h30 aux questions d'un journaliste sur un quai de la Gare du Midi. L'opposition a déposé cette fois-ci une motion réclamant la présence du Premier ministre à la Chambre. Le quorum de présence n'ayant pas été atteint lors d'un premier vote, la séance a été suspendue pendant une heure. A la reprise, le quorum n'était toujours pas atteint. La séance donc été ajournée. Ni le CD&V, ni la N-VA, ni l'Open Vld n'ont rameuté leurs troupes pour faire nombre et garantir à la majorité de pouvoir voter valablement et rejeter la motion. Le député Eric Van Rompy (CD&V) lui a même apporté son soutien. Un nouveau vote aura lieu jeudi à 14h15. L'opposition a fustigé tout au long de la journée le comportement de M. Michel et pointé du doigt les divisions qui sont apparues dans la majorité. "Nous sommes dans l'antichambre d'une crise gouvernementale", a affirmé le chef de groupe PS, Ahmed Laaouej. (Belga)

Nos partenaires