Budget 2016: Reculer d'un an le retour à l'équilibre est l'une des options

06/03/16 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

Source: Belga

Postposer d'un an le retour à l'équilibre budgétaire est l'une des options du gouvernement pour mener à bien le contrôle du budget 2016, a expliqué dimanche la ministre fédérale du Budget, Sophie Wilmès, sur le plateau des "Décodeurs" (RTBF). Selon elle, aborder les travaux à venir avec des "tabous" relève d'une "mauvaise stratégie".

Budget 2016: Reculer d'un an le retour à l'équilibre est l'une des options

© Belga Image

Le gouvernement disposera au début de la semaine des chiffres du comité de monitoring, donnée indispensable pour contrôler la réalisation du budget 2016. La ministre n'a pas voulu se prononcer sur le trou de 2 milliards d'euros qu'il faudra combler mais a d'ores et déjà confirmé une sous-évaluation des recettes fiscales d'1,4 milliard d'euros.

Elle s'est toutefois refusé à accabler son collègues des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), jugeant que ce sont les solutions qui importaient.

En matière budgétaire, un gouvernement peut jouer sur les recettes, les dépenses ou la trajectoire de retour à l'équilibre. L'équipe de Charles Michel s'est fixé l'année 2018 comme objectif. Mme Wilmès n'exclut pas de le reculer d'un an. "C'est une option mais il faut savoir que c'est le gouvernement qui s'est engagé pour un équilibre en 2018. C'est donc ce gouvernement qui décidera de postposer. Mais, attention, ce n'est pas une solution miracle", a déclaré la ministre MR.

Nos partenaires