Budget 2013 : Di Rupo annule un déplacement, les négociations s'intensifient

27/10/12 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

Les membres du Comité restreint sont à nouveau réunis ce samedi depuis 14H30 au Lambermont afin de s'accorder sur le projet d'épure budgétaire pour 2013.

Budget 2013 : Di Rupo annule un déplacement, les négociations s'intensifient

© BELGA

Alors que l'exercice s'annonce délicat (il faut dégager 3,7 milliards d'euros pour s'inscrire dans l'objectif limitant le déficit à 2,15% du PIB), le rythme des travaux sur le budget 2013 pourrait s'accélérer quelque peu dans les prochains jours.

Le Premier ministre Elio Di Rupo a renoncé à participer à un Sommet de l'Asem, la structure de dialogue entre l'Asie et l'Europe, les 5 et 6 novembre au Laos, afin de pouvoir se concentrer sur les négociations budgétaires. Il y sera remplacé par Paul Magnette.

En coulisses, certains évoquent la possibilité de voir le Premier ministre lire la déclaration de politique générale du gouvernement le mardi 6 novembre à la Chambre. L'information n'est pas confirmée. "Il n'y a pas de timing", souligne-t-on dans l'entourage du chef du gouvernement. Mais autre signe qui marque la volonté du conclave d'intensifier les négociations dans les prochains jours, le vice-premier ministre MR et ministre des Affaires Didier Reynders a pour sa part annulé une mission au Proche-Orient la semaine prochaine.

3,4 milliards à trouver en fin de compte

Sur le fond, les principaux ministres du gouvernement procèdent actuellement à l'analyse des chiffres du Comité de monitoring. Par ailleurs, les 3,7 milliards d'euros à dégager seraient passés à 3,4 milliards. La Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé avoir laissé une marge pour répondre aux besoins du fédéral soucieux de voir les entités fédérées financer l'ensemble de leurs politiques. Trois cents millions d'euros de "compétences usurpées" devraient être réinscrites à l'exercice 2013 du fédéral. Selon certaines sources, il en irait de même pour la responsabilisation en matière de pension des agents des entités fédérées. Là, ce sont 89 millions d'euros qui sont en jeu.

Le rythme de travail devrait donc s'intensifier, mais la fumée blanche n'est cependant pas attendue dans les prochains jours. Vendredi, la vice-première ministre socialiste Laurette Onkelinx a suggéré que le conclave réfléchisse à un étalement de l'agenda de retour à l'équilibre transmis à l'Europe afin de ne pas verser dans l'austérité et laisser quelque marge en vue de la relance. Cette suggestion n'a pas été, jusqu'ici, accueillie avec un grand enthousiasme. Elle laisse augurer de la tenue de quelques débats difficiles.

Les discussions devraient durer ce samedi durant tout l'après-midi ainsi qu'une partie de la soirée. Elles se poursuivront dimanche.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires