Budget 2012 : "Les Wallons et les Wallonnes vont passer à la caisse! "

28/10/11 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

Pour le MR, le budget 2012 pour la Région et la Communauté Wallonie-Bruxelles va coûter cher au citoyen.

Budget 2012 : "Les Wallons et les Wallonnes vont passer à la caisse! "

© Belga

"Les Wallons et les Wallonnes vont passer à la caisse!", a réagi vendredi après-midi le chef du groupe MR à Namur, Willy Borsus, après la publication des détails du budget 2012 des deux entités francophones du pays.

"C'est une rafale d'augmentation de taxes et de tarifs", a-t-il ajouté, pointant notamment l'alourdissement de l'éco-malus pour les voitures qui, selon le MR, sera dorénavant redevable sur un plus grand nombre de véhicules. "Un tiers des acheteurs de voitures neuves et d'occasions vont être concernés".

Les réformateurs wallons dénoncent aussi la hausse prochaine, "de l'ordre de 25 à 30 euros par an pour un ménage moyen", de la facture pour l'approvisionnement en eau et l'élimination des déchets, ainsi que le relèvement de la fiscalité sur les donations de biens meubles.

De plus, "comme le ministre Henry le reconnaît lui-même, il y aura aussi une augmentation des tarifs des bus. C'est la troisième en trois ans, alors que l'offre a déjà été réduite dans certaines parties de la Wallonie", dénonce encore M. Borsus.

Lequel accuse dans la foulée le gouvernement wallon d'avoir "oublié de dire" vendredi qu'il allait recevoir l'année prochaine des recettes supplémentaires de l'État fédéral. Celui-ci perçoit en effet pour le compte des entités une partie de l'impôt des personnes physiques (IPP) et certains impôts régionaux. "Il s'agit de plus de 250 millions d'euros par rapport à l'ajustement budgétaire de 2011", martèle le chef de groupe MR au Parlement wallon.

Quant aux économies linéaires annoncées vendredi par l'exécutif, M. Borsus n'y voit que des "raclages de fonds de tiroirs wallons". "Ce n'est pas cela que nous attendions, mais une réforme en profondeur de la Wallonie par la suppression d'organes et structures qui font double emploi, comme le CréaWAL, la caisse wallonne d'investissement, et divers pararégionaux. On n'a pas pris le dossier à bras-le-corps!", regrette le député-bourgmestre de Somme-Leuze. Qui déplore dans la foulée que les ministres régionaux n'aient pas décidé vendredi - comme prévu au niveau fédéral - de réduire leurs salaires de 5%.


Le chef de l'opposition à Namur a toutefois tenu à saluer "une bonne mesure" annoncée vendredi, à savoir la diminution des frais de communication du gouvernement, jugés trop élevés."C'est un élément dont il faut se réjouir, pour autant bien sûr qu'il soit réellement mis en oeuvre", a-t-il conclu.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires