Budapest présente un plan d'action pour "défendre l'Europe"

16/04/16 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement hongrois, hostile à l'accueil de réfugiés, a annoncé samedi qu'il allait présenter aux dirigeants des pays de l'Union européenne un plan d'action pour défendre l'Europe contre la vague migratoire, intitulé "Schengen 2.0".

Le plan de dix points sera présenté personnellement par le chef de gouvernement conservateur Viktor Orban dans plusieurs pays, notamment en Allemagne, a précisé le site officiel du gouvernement hongrois. Le plan met l'accent sur la protection des frontières européennes et la gestion des migrants à l'extérieur du territoire de l'UE. Le point le plus important du plan d'action est la protection des frontières de Schengen. "Si un pays est incapable de parfaire à cette obligation, il doit demander assistance à d'autres pays membres, ou à l'Agence européenne pour la protection des frontières extérieures", affirme-t-il. L'identification des réfugiés, grâce à des systèmes biométriques, devrait se faire à l'intérieur du système de Dublin, et des sanctions plus sévères devraient être appliquées contre ceux qui abuseraient des droits d'asile, selon le texte. Le plan souligne que la gestion des demandes d'asiles devrait se faire en sa totalité à l'extérieur du territoire de l'UE, dans des "hot spots" contrôlés et isolés. Plusieurs points soulignent la nécessité de la coopération des pays tiers, et définissent les pays qui ne sont pas considérés comme dangereux pour les demandeurs d'asiles. Finalement, le plan se base sur le principe du volontariat, et rejette le plan européen de réinstallation des réfugiés dans les pays membres de l'UE. Ce plan de relocalisation, adopté en septembre par les Etats membres de l'UE et qui instaure des quotas obligatoires de répartition, est juridiquement contraignant. La Hongrie a porté plainte en décembre devant la justice européenne dans l'espoir de se dégager de cette obligation. Sur l'initiative du gouvernement conservateur de Viktor Orban, la Hongrie devrait tenir entre août et décembre un référendum sur le plan européen de réinstallation des réfugiés dans les pays membres de l'UE auquel le Premier ministre est opposé. (Belga)

Nos partenaires