Bruxellois : l'emploi et le logement demeurent au centre des priorités

25/05/13 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

L'emploi et le logement resteront au rang un des priorités du gouvernement bruxellois d'ici la fin de la législature, est-il ressorti du séminaire organisé à Ostende par le gouvernement bruxellois, lequel s'est mis d'accord sur une quarantaine de mesures à concrétiser d'ici les prochaines élections de 2014.

Bruxellois : l'emploi et le logement demeurent au centre des priorités

© Image Globe

Au-delà des multiples mesures qui précisent le devenir de plusieurs Zones d'intérêt régional à réaménager, le gouvernement régional, désormais présidé par Rudi Vervoort, s'est notamment engagé à permettre la création effective, d'ici le début de l'année prochaine, d'une zone franche le long du canal, entre Anderlecht et Tour et Taxis. L'instrument fiscal sera utilisé pour y encourager l'activité économique et l'emploi.

Selon la ministre bruxelloise de l'Emploi, Céline Fremault (cdH), le vote du dispositif par le parlement devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Autre mesure favorable à l'économie et à l'emploi: la création d'une Maison de l'entrepreneuriat et du commerce le long de la Petite Ceinture, entre la Porte de Namur et la place Rogier, voire un peu plus loin. La décision sur le lieu sera prise d'ici les vacances d'été.

Le gouvernement bruxellois a aussi opté pour l'intégration d'une partie des services de Bruxelles Formation, voire de son pendant flamand, le VDAB, dans le futur siège d'Actiris, dont le siège central est appelé à déménager.

Selon le secrétaire d'État en charge de la Formation professionnelle, Rachid Madrane (PS), il a également été décidé de mettre en oeuvre le premier pôle de compétences dans les métiers industriels à Bruxelles sur un site de la SDRB à proximité de l'hôpital Erasme, à Anderlecht. Dans le cadre de l'Alliance Emploi-Environnement, l'effort sera porté au cours des prochains mois sur l'alimentation durable.

Le gouvernement bruxellois jettera par ailleurs les bases, au cours des prochains mois, d'un nouveau plan logement. L'actuel plan a permis de lancer la construction de quelque 5.000 logements, dont 3.500 à vocation sociale. Selon le secrétaire d'État bruxellois du Logement, Christos Doulkeridis, le rythme de construction et de rénovation, qui s'est accéléré, ne sera pas freiné. Au-delà de l'affectation d'une partie des Zones d'intérêt régional à du logement à vocation sociale, le transfert d'une partie de la fiscalité à la Région sera mis à profit pour fidéliser la jeune population bruxelloise en mal d'acquérir son logement.

Que faire du futur outil fiscal régional gonflé par de nouvelles compétences? Un groupe de travail composé d'experts et académiciens planchera sur ce dossier au cours des prochains mois pour préparer la réforme appelée à intervenir au cours de la prochaine législature, a annoncé pour sa part le ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel (Open Vld).

En savoir plus sur:

Nos partenaires