Bruxelles: toute manifestation liée à la marche identitaire interdite samedi

30/03/16 à 19:26 - Mise à jour à 20:30

Source: Belga

L'interdiction a été annoncée ce mercredi par la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans à l'issue d'une réunion de coordination.

Bruxelles: toute manifestation liée à la marche identitaire interdite samedi

Françoise Schepmans et Didier Reynders. © BELGA

Une mesure d'ordre sera prise par le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort pour interdire, dans toutes les communes bruxelloises, toute manifestation ou contre manifestation en lien avec le rassemblement que le groupe Génération Identitaire comptait tenir samedi sur la place communale de Molenbeek, et qui a été interdite, ont indiqué mercredi la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

"La mesure d'ordre de Rudi Vervoort a pour but de venir en soutien à la décision de la commune de Molenbeek-Saint-Jean de procéder à une mesure d'interdiction de ces manifestations, et à la demande spécifique de la bourgmestre en ce sens", a indiqué le cabinet Vervoort dans un communiqué. "Compte tenu des risques à craindre pour l'ordre public, analysés par l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM), ces projets de manifestations, ainsi que ceux de contre-manifestations annoncés le même jour sur les réseaux sociaux feront l'objet d'une ordonnance d'interdiction du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort pour les 2 et 3 avril prochain. Cette interdiction portera sur l'ensemble du territoire bruxellois et il sera demandé à l'ensemble des bourgmestres et forces de police de veiller à son exécution", a précisé le communiqué.

"A Molenbeek comme ailleurs, Islamistes hors d'Europe"

La manifestation européenne identitaire qui était prévue samedi prochain à 15h00 la place communale de Molenbeek-Saint-Jean et qui se donnait pour slogan "A Molenbeek comme ailleurs, Islamistes hors d'Europe", a été interdite. La bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans a en effet pris un arrêté de police signé ce mercredi, pour interdire tout rassemblement sur le territoire de la commune de Molenbeek.

"Une réunion concernant les mesures de précaution à prendre afin d'éviter tout incident en Région bruxelloise samedi, s'est tenue mercredi soir avec les représentants des zones de police Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Berchem-Sainte-Agathe, Jette, Koekelberg, Ganshoren), Bruxelles Capitale-Ixelles, Midi (Saint-Gilles, Anderlecht, Forest) et Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode, Evere)", a indiqué Mustafa Er, porte-parole de la commune de Molenbeek-Saint-Jean. "Les chefs de cabinet de la Ville de Bruxelles, Schaerbeek, Molenbeek-Saint-Jean, Jette et Saint-Gilles, soit essentiellement des communes ayant sur leur territoire des gares ferroviaires, étaient également présents à cette réunion.

Selon les réseaux sociaux, des personnes venant de France ou des Pays-Bas ayant répondu à l'appel du groupe Génération Identitaire, pourraient venir à Bruxelles en train", a -t-il poursuivi. Les effectifs policiers seront renforcés samedi et des mesures de sécurité particulières telles que la fermeture de stations métros pourront être appliquées en cas de nécessité. Enfin, des contacts vont être établis avec les autorités françaises et néerlandaises pour voir si elles peuvent éventuellement empêcher les manifestants d'extrême droite de monter dans les trains pour se rendre en Belgique. Cette ordonnance est la première du genre depuis la 6e réforme de l'Etat qui attribue désormais ces pouvoirs au ministre-président bruxellois. .

En savoir plus sur:

Nos partenaires