Bruxelles: les négociateurs pourraient en finir avec le bi-communautaire

23/06/14 à 21:51 - Mise à jour à 21:51

Source: Le Vif

Les négociateurs bruxellois réunis lundi depuis le début de l'après-midi ont suspendu leurs travaux en fin de journée jusqu'à mardi matin à 9h. Les discussions pour les matières bi-communautaires, qui seront sensiblement élargies au cours de la législature, semblent évoluer positivement. Interrogés par l'agence Belga, certains, autour de la table, n'excluent pas que le volet bi-communautaire des négociations soit achevé mardi.

Bruxelles: les négociateurs pourraient en finir avec le bi-communautaire

© BELGA

Dans l'entourage de la formatrice bruxelloise, Laurette Onkelinx, on préfère ne pas se fixer d'échéance. On est prêt à poursuivre au-delà de mardi si nécessaire. Il faudra le faire en tout cas pour le cadre budgétaire pluriannuel qui devra être affiné avec des données fédérales actualisées cette semaine encore.

L'ambiance de travail est qualifiée de positive par plusieurs participants aux discussions qui avancent en parallèle avec un travail sur le cadre budgétaire réalisé par des "sherpas". Ces techniciens tentent, en groupe(s) de travail, d'aboutir à une vision partagée de la trajectoire budgétaire pluriannuelle de l'institution en fonction, d'une part, des politiques engagées dans le cadre des compétences 'historiques' de l'institution bi-communautaire et de celles, nombreuses, qui tomberont dans l'escarcelle de la CCC à la suite de la réforme de l'Etat.

Ce travail est mené au départ de contacts avec les administrations concernées et sous le pilotage du ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld).

Tout cela n'empêche pas la négociation de se poursuivre en plénière sur les politiques à mener. Chaque parti autour de la table a dû remettre ses priorités à la formatrice Laurette Onkelinx qui a déposé un texte, semble-t-il, de quinze à vingt pages. Ce document n'a d'autre statut que celui de pièce à casser. Il est donc progressivement adapté, au gré des avancées engrangées lors des échanges.

Sauf contre-ordre d'ici là, les discussions sur les matières régionales devraient démarrer d'ici la fin de la semaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires