Bruxelles : le plan de stationnement ne fait pas l'unanimité

29/04/13 à 22:27 - Mise à jour à 22:27

Source: Le Vif

La nouvelle mouture du plan de stationnement de la ville de Bruxelles a été adoptée, lundi soir, lors du conseil communal. Adoptée en juin 2012 sous l'ancienne majorité PS-cdH, la première version du plan de stationnement avait suscité de nombreuses protestations citoyennes. Révisé avec les recommandations du MR, il ne fait toujours pas l'unanimité.

Bruxelles : le plan de stationnement ne fait pas l'unanimité

© Thinkstock

Si le cdH s'est abstenu, ses critiques ont été acerbes. Joëlle Milquet estime que 80% du plan reste inchangé. Elle relève que les taxes pour les horodateurs augmentent de plus de 11%. "Les Bruxellois paieront pratiquement 2 millions d'euros de plus au cours de cette année, pour un total de 19 millions d'euros." Elle note que la promesse d'une carte pour l'ensemble du territoire n'a pas été tenue. Le cdH prévient également que laisser Neder-Over-Heembeek non réglementé entraînera un report de stationnement dommageable pour les riverains.

La carte pour les commerçants passe à 375 euros. Son prix pourrait encore être revu à la baisse pour un alignement entre les communes de la région, qui sera étudié avec le plan régional de stationnement. L'échevine Marion Lemesre (MR) a indiqué que les parkings de dissuasion doivent être pensés avec les gouvernements bruxellois et fédéral ainsi qu'avec la Stib et la SNCB. Les enseignants et professions médicales bénéficient d'une carte annuelle à 200 euros. Une négociation avec leurs institutions pourrait déboucher sur un accord dans les cinq ans. Des zones limitrophes avec Ixelles et Jette accepteront les cartes des deux communes.

Ecolo a voté contre. "Aucun plan de mobilité ne se dessine derrière cette réglementation", remarque Marie Nagy, chef de groupe Ecolo. "Il n'anticipe pas les mesures du plan régional de stationnement. Les Bruxellois auront donc trois plans en un peu plus d'un an."

Nos partenaires