Bruxelles : le FDF en grande forme, floué par le maïorat Ecolo

15/10/12 à 06:37 - Mise à jour à 06:37

Source: Le Vif

Sans le MR, le FDF fait mieux que survivre : Maingain et Gosuin triomphent, Clerfayt remporte la partie à Schaerbeek. Seul Ecolo gâche la fête : les Verts arrachent leur premier maïorat bruxellois en le piquant sans élégance au FDF.

Bruxelles : le FDF en grande forme, floué par le maïorat Ecolo

© Image Globe

Il jouait sa survie politique dès ce scrutin communal. Séparé du MR, le FDF d'Olivier Maingain a passé le cap haut la main. Il est le vainqueur, certainement moral, de la bataille électorale en région bruxelloise.

Maingain, Gosuin, Clerfayt : tiercé gagnant au FDF

Le FDF remettait quatre maïorats bruxellois en jeu, il en préserve trois. De façon triomphale à Auderghem avec Didier Gosuin. De façon magistrale à Woluwe-Saint-Lambert avec le président Olivier Maingain.

Le troisième larron, Bernard Clerfayt, risquait gros à Schaerbeek toujours convoité par la socialiste Laurette Onkelinx. Nouveau pari réussi pour le bourgmestre FDF sortant (32,7% pour sa Liste du Bourgmestre, 25,1% au PS) : il rempile sur la base de son alliance préélectorale avec Ecolo et le CDH.

Gosuin, Maingain, Clerfayt : joli tir groupé

Il a fallu qu'Ecolo et les ambitions maïorales de son co-président Olivier Deleuze gâchent la fête au FDF en privant de son maïorat Martine Payfa, pourtant largement vainqueur aux points à Watermael-Boitsfort.

Il y a donc bel et bien une vie après le MR, pour le FDF. Le parti amarante confirme qu'il faudra encore compter avec lui en terre bruxelloise, mais aussi en périphérie où ses deux bourgmestres non nommés de Crainhem et de Linkebeek ont à nouveau gagné.

Olivier Maingain, tout à sa victoire personnelle, y voit "un signe politique." La certitude que le FDF est sur la bonne voie face au danger nationaliste flamand. Et sans doute la conviction qu'il est le mieux placé pour se succéder à la présidence du parti.

Hors FDF, les autres partis francophones en lice soufflent le chaud et le froid. Rien n'est encore partout joué, des majorités peuvent toujours se faire et se défaire au gré des rapports de force et des renversements d'alliances.

Ixelles, Ganshoren, Watermael-Boitsfort : malheur aux vainqueurs

Trois communes où la liste arrivée en tête du scrutin (l'une MR, la deuxième PS et la troisième FDF) valse néanmoins dans l'opposition.

MR et PS en dents de scie, se plantent à Schaerbeek

Uccle (et l'effet Reynders), Etterbeek, Koekelberg ne pouvaient échapper aux libéraux. Pas plus qu'Evere, Saint-Gilles, Molenbeek, Saint-Josse, et finalement Bruxelles-Ville ne risquaient de filer entre les doigts des socialistes.

Mais à côté des bastions qu'ils conservent, le PS et le MR accumulent les résultats en dents de scie. Un sort commun dans la défaite : Schaerbeek. Le PS rêvait de s'en emparer. Caramba encore raté : la cité des Anes se refuse pour la seconde fois à Laurette Onkelinx, la puissante vice-première socialiste qui encaisse là un nouveau revers personnel.

Le MR a aussi connu la Bérézina à Schaerbeek : son divorce avec le FDF a tourné à la confusion des libéraux. Leur chef de file Georges Verzin se retrouve bien seul avec quatre sièges. Orphelin du maïorat d'Anderlecht qui revient au PS, bon troisième à Bruxelles-Ville (17%) derrière un PS à 29% qui l'embarque néanmoins dans sa majorité au détriment du CDH de Joëlle Milquet : le MR limite miraculeusement la casse.

Ecolo : un bourgmestre bruxellois par la petite porte

Les Verts le voulaient à tout prix, ce maïorat bruxellois jusqu'ici hors de leur portée. Ils en ont fait la démonstration à Watermael-Boitsfort, citadelle FDF aux mains des Payfa de mère en fille depuis des lustres. Le co-président Olivier Deleuze décroche l'écharpe par la petite porte: jusqu'à conclure une alliance avec le CDH et le MR pour éjecter la FDF Martine Payfa , vainqueur incontestable du scrutin avec deux fois plus de voix que le candidat Ecolo.

Il y a du règlement de comptes dans l'air. Le FDF Gosuin pourrait venger sa coreligionnaire Payfa en éjectant Ecolo à Auderghem.
Cela ne risque pas de se produire à Schaerbeek : le FDF Bernard Clerfayt et l'Ecolo Isabelle Durant sont à mille lieues du psychodrame de Watermael-Boitsfort.

Le PTB pointe le bout de son nez

Pour anecdotique qu'il puisse paraître, le score de l'extrême-gauche mérite une mention : elle fait son irruption dans les conseils communaux de la région bruxelloise avec deux sièges.
Côté flamand, la N-VA décroche cinq sièges d'un coup là où le Vlaams Belang disparaît de la carte.

Pierre Havaux

Nos partenaires