Bruxelles fait la chasse aux logements vides, quatre fois plus d'amendes en 2014

13/01/15 à 06:42 - Mise à jour à 14/01/15 à 12:41

Source: Belga

Cela fait plusieurs années que les communes taxent les espaces laissés vacants, et la Région bruxelloise s'est désormais mise au diapason: en 2014, elle a quadruplé ses sanctions.

Bruxelles fait la chasse aux logements vides, quatre fois plus d'amendes en 2014

Bruxelles © Belga

En 2013, la Cellule Logements inoccupés avait ainsi infligé 42 amendes, alors que l'an dernier, les chiffres, arrêtés au 8 décembre, faisaient déjà état de 178 amendes, peut-on lire mardi dans les journaux de Sudpresse.

La Cellule Logements inoccupés a été créée fin 2012. "L'année 2013 était logiquement l'année de la mise en place et 2014, la première année où elle a pu fonctionner entièrement", explique-t-on au cabinet de la ministre bruxelloise en charge du Logement, Céline Fremault (cdH).

Le rôle de cette cellule consiste à enquêter sur les cas d'appartements ou maisons vides pour vérifier si l'inoccupation est justifiée et inciter à la remise sur le marché locatif ou acquisitif.

À Bruxelles, laisser un bien inoccupé sans juste motif est désormais considéré par la loi comme une infraction administrative, et donc passible d'une amende. En 2014, cela aura rapporté un peu moins de 200.000 euros à la Région.

En savoir plus sur:

Nos partenaires