Bruxelles en croisade contre la voiture ?

02/05/12 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Le Vif

Le nouveau plan d'action pour la mobilité va paralyser Bruxelles, forçant les commerces et les entreprises à s'établir ailleurs, affirme mercredi Touring, qui dénonce "une vraie croisade contre l'utilisation de la voiture".

Bruxelles en croisade contre la voiture ?

© Belga

"Toutes les principales routes d'accès vers et depuis la ville sont fermées ou voient leurs capacités réduites de moitié. Il est incroyable de constater comment l'administration communale traite ce dossier par-dessus la jambe", explique l'organisation, en déplorant par ailleurs l'"absence de concertation".

"En 5 ans, plus de 1.000 emplacements de stationnement ont été supprimés en ville, sans la moindre compensation sous forme de parkings souterrains, et les routes ont été transformées en rues piétonnes ou rétrécies", poursuit Touring.

Quant au RER, présenté comme une alternative à la voiture, "sa mise en oeuvre ne sera terminée que d'ici 2020. Une fois de plus, les mesures visant à décourager l'usage de l'auto auront été beaucoup plus rapides", ajoute l'organisation qui mènera, dans les mois à venir, différentes actions "afin de sensibiliser les habitants de la Région bruxelloise" à la problématique.

Dans ce cadre, Touring propose dès à présent d'octroyer davantage de ressources à la Stib, "où 60 millions disparaissent chaque année du fait de clients exonérés de paiement", de renforcer les liaisons vers les autres régions, de donner une "priorité absolue à la construction de parkings de transit à la périphérie" ou encore d'affecter du personnel à la synchronisation des feux de signalisation, "une solution absolument méconnue qui peut diminuer de 27% le trafic des heures de pointe."

"Venez sans hésiter dans la capitale!"


Selon le secrétaire d'État bruxellois à la Mobilité, Bruno De Lille (Groen), Touring se trompe complètement. Le secrétaire d'État se réjouit de la voie qu'emprunte la Ville de Bruxelles avec son plan de mobilité. "J'ai toujours veillé à ce que ce plan de mobilité s'aligne sur le plan Iris2. Grâce à ce plan, nous optons résolument pour une capitale plus durable, plus agréable et plus attirante économiquement", affirme Bruno De Lille dans un communiqué.

Bruno De Lille souhaite rappeler que toutes les études internationales indiquent qu'une réduction de la pression automobile dans la ville a une influence favorable sur le chiffre d'affaires des commerçants. En ce qui concerne les parkings, le secrétaire d'État observe que les parkings publics au sein du Pentagone sont loin d'être remplis. Le secrétaire d'État met aussi en avant le cycliste de plus en plus nombreux puisque selon l'Observatoire du Vélo, le nombre de cyclistes a augmenté de 24% par rapport à 2010.

Un Plan Communal de Mobilité encore à l'état de projet

Le Plan Communal de Mobilité de la Ville de Bruxelles n'existe actuellement qu'à l'état de projet soumis à consultation. Il est prévu pour une durée de quinze ans, et plusieurs des mesures qu'il contient ne seront appliquées que sous conditions sine qua non, a affirmé mercredi l'échevin de la Mobilité de la Ville de Bruxelles Christian Ceux. Conçu en accord avec la Région, le Plan Communal de Mobilité avance une série de pistes pour améliorer la mobilité de tous les usagers de la Ville, notamment les 50% d'habitants du Pentagone qui n'ont pas de voiture, et pas seulement des automobilistes. Mais plusieurs d'entre elles sont conditionnées à la réalisation d'infrastructures supplémentaires.

Aux yeux de l'échevin, il n'est pas justifié de critiquer la mise en piétonnier de certaines voiries. À chaque fois, l'accueil des usagers est formidable, a-t-il commenté. Selon lui, il est aussi faux de dire que cela fait fuir des entreprises, tel qu'en atteste la volonté de BNP Paris Bas de continuer à employer 4.500 personnes au coeur de la ville. Christan Ceux a enfin précisé qu'il n'était pas opposé par principe à la construction de parkings hors voirie, mais pas avant que ceux qui existent n'affichent complet

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires