Bruxelles : des familles de Roms expulsées du Centre de Communication Nord

25/06/12 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Le Vif

La police fédérale a procédé, ce matin vers 7h30, à l'expulsion des familles de Roms du Centre de Communication Nord (CCN), à proximité de la gare du Nord, à Schaerbeek, a indiqué la porte-parole de la police fédérale Astrid Kaisin.

Bruxelles : des familles de Roms expulsées du Centre de Communication Nord

© Image Globe

Bernard De Vos, le délégué général aux Droits de l'Enfant de la fédération Wallonie-Bruxelles, est parvenu, dimanche soir, à parer à l'urgence en plaçant provisoirement six familles avec environ 24 enfants au Samu Social et au centre Arianne. Deux familles roumaines, avec six enfants, sont actuellement devant l'Office des étrangers pour faire valoir leur droit à être prises en charge par Fedasil.

Une famille kosovare avec six enfants refuse quant à elle de retourner dans un centre, bien qu'elle pourrait demander à être accueillie par Fedasil. Une famille hongroise a été accueillie par le Service d'Aide à la Jeunesse (SAJ). L'intervention de Bernard De Vos, le Délégué général aux Droits de l'Enfant, a permis de trouver une solution, fait savoir le cabinet du secrétaire d'Etat bruxellois Bruno De Lille (Groen). Plusieurs isolés sont également à la rue.

"Il faudrait que les familles soient informées de leurs droits à leur arrivée", remarque Bernard De Vos. "Cette prise en charge n'est actuellement pas réalisée."

Les familles informées à plusieurs reprises

L'Office des étrangers et Fedasil sont passés à quatre reprises au Centre de Communication Nord (CCN) pour donner aux Roms des informations sur leurs droits, a précisé le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Maggie De Block (OpenVld), en réaction à des propos de Bernard De Vos.

La première visite d'information a eu lieu dès le 6 avril, a expliqué la porte-parole de Maggie De Block, Els Cleemput. Cette dernière précise également que c'est le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration ainsi que le président du CPAS de la ville de Bruxelles Yvan Mayeur qui ont relogé, dimanche, trois familles slovaques au Samu social.

Par ailleurs, la porte-parole de la ministre a rappelé qu'une stratégie nationale pour l'intégration des Roms a été finalisée le 8 mars, répondant ainsi à la demande de l'Union européenne.

"Selon les informations qui nous ont été rapportées, les Roms qui se trouvaient au CCN ne souhaitent pas s'installer en Belgique. Cela les empêche donc de bénéficier de la prise en charge prévue par cette stratégie. Ils deviennent, dès lors, de simples citoyens européens", a-t-elle expliqué.

Une famille rom réfléchit cependant à s'installer en Belgique et pourrait ainsi s'inscrire dans le cadre de cette stratégie, a précisé la porte-parole.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires