Bruxelles: 80 demandeurs d'asile entament une grève de la faim

14/12/10 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

Source: Le Vif

Environ 80 demandeurs d'asile, répartis sur deux sites, l'un à Anderlecht et l'autre dans le centre de Bruxelles, ont entamé une grève de la faim afin d'obtenir leur régularisation, a-t-on appris d'Oscar Flores, de la Coordination contre les Rafles, les Expulsions et pour la Régularisation (CRER).

Bruxelles: 80 demandeurs d'asile entament une grève de la faim

© BELGA

A la rue des Chartreux, dans le centre de Bruxelles, vingt-huit personnes, en majorité des hommes, occupent un immeuble depuis début décembre, avec l'accord du propriétaire. Il s'agit principalement de personnes en provenance du Maghreb et d'Afrique en général, mais aussi de ressortissants afghans et pakistanais.

Certains d'entre eux ont déjà participé à des grèves de la faim, notamment il y a deux ans, à l'église du Béguinage, à l'ULB, à la VUB ou encore aux facultés universitaires Saint-Louis. "Parmi eux, il y a des Pakistanais qui sont en Belgique depuis dix ans", précise Oscar Flores, "Certains en sont à leur troisième ou quatrième demande." Ces demandeurs d'asile n'ont souhaité communiquer le début de la grève de la faim que mardi soir, alors qu'ils jeûnent depuis samedi déjà. En majorité des hommes pakistanais, au nombre de 48, occupent par ailleurs un immeuble de l'avenue Clémenceau à Anderlecht depuis quelques semaines. Leur jeûne a commencé mardi. Depuis le début des occupations, les deux groupes menaçaient d'entamer une grève de la faim si leur situation n'était pas régularisée.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires