Bruxelles : 24 grévistes de la faim ont été évacués

20/07/11 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif

Les vingt-quatre Pakistanais qui occupaient un bâtiment rue Dansaert à Bruxelles ont été évacués mardi soir.

Bruxelles : 24 grévistes de la faim ont été évacués

© Image Globe

Ces 24 demandeurs d'asile pakistanais menaient depuis fin juin une grève de la faim dans un bâtiment de la rue Dansaert à Bruxelles et avaient décidé lundi d'arrêter également de boire.

Ils séjournent illégalement en Belgique depuis plusieurs années et sont originaires du nord du Pakistan, une région frontalière avec l'Afghanistan qui est la cible de bombardements, d'enlèvements et de répression violente menée par les talibans. Ils demandent un permis de séjour et de travail pour un an, mais le secrétaire d'Etat à la Politique d'asile et de migration, Melchior Wathelet, refuse actuellement de négocier.

"Ces personnes sont désespérées et fermes", affirmait l'avocat Georges-Henri Beauthier mardi. "S'ils continuent à refuser de boire, après 21 jours sans s'être alimentés, ils ne survivront pas plus d'une semaine", avait prévenu un médecin.

Mardi soir, devant l'état de santé de plusieurs d'entre eux, les autorités ont décidé l'évacuation du bâtiment, dont l'entrée a ensuite été barricadée, a indiqué mardi soir la RTBF sur son site internet. Quatre grévistes ont été évacués vers un hôpital et on cherchait une solution pour les autres, précisait la RTBF à 22h.

Un soutient de la Ligue des droits de l'Homme

La Ligue des droits de l'Homme soutient ces personnes, qui, selon elle, se battent pour une politique migratoire respectueuse des droits fondamentaux, tout en précisant qu'elle ne soutient pas le recours à la grève de la faim et de la soif.

Pour la ligue, le système est absurde, car il ne permet pas la régularisation de personnes, qui ne peuvent retourner dans leur pays pour des raisons de sécurité reconnues. Elle enjoint les autorités belges à réagir rapidement dans ce dossier, car, d'après la LDH, l'inertie pourrait coûter des vies humaines.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires