Bruxelles: 200 "marcheurs" fêtent le premier anniversaire du Collectif Ebola

04/02/16 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

(Belga) Quelque 200 personnes ont marché jeudi à travers les rues de Bruxelles pour commémorer la création du Collectif Ebola il y a un an. Ce dernier rassemble des ressortissants en séjour irrégulier de la Guinée, du Sierra Leone et du Libéria, les trois pays touchés par le virus du même nom. Depuis janvier 2015, ses membres, une centaine de personnes, occupent un bâtiment de Saint-Josse-ten-Noode pour demander "leurs droits fondamentaux, une politique migratoire humaine et la régularisation des personnes en séjour irrégulier".

"Les membres du Collectif Ebola ont fui la répression et la mort, les mutilations et la violence aveugle pour chercher refuge en Europe. La flambée mortelle du virus Ebola a décimé leurs familles et déstabilisé leurs pays, comptant parmi les plus pauvres du monde. A aucun moment, l'Etat belge n'a jugé utile de leur offrir une protection", ont indiqué ses porte-paroles. "Il y a plus d'un an, une centaine d'entre eux, indignés par l'absence de reconnaissance des pouvoirs publics, ont décidé d'occuper un bâtiment situé Place Quetelet à Saint-Josse. Ce jeudi, ils marchent à travers Bruxelles pour réclamer le respect des droits fondamentaux et une régularisation des sans-papiers, afin de leur permettre de contribuer à la société et de construire une vie digne", ont-ils expliqué. Le Collectif Ebola fait partie de la Coordination des sans-papiers de Belgique et revendique l'arrêt de la criminalisation et de l'enfermement des sans-papiers, leur régularisation, le respect de leurs droits fondamentaux et l'application des droits de l'enfant. (Belga)

Nos partenaires