Bruno Tobback: Le sp.a ne participera pas à l'enterrement de l'Etat social

20/11/11 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

Le sp.a ne participera jamais à une opération d'assainissement des finances publiques qui enterrerait notre modèle de bien-être social, a prévenu dimanche midi son président, Bruno Tobback.

Bruno Tobback: Le sp.a ne participera pas à l'enterrement de l'Etat social

© Image Globe

"Ni ce soir, ni demain et pas dans cent ans", a-t-il lancé à l'issue du congrès que les socialistes flamands ont tenu ce week-end à Gand. M. Tobback a ainsi voulu donner un signal clair aux autres partis engagés dans la négociations en vue de la formation d'un nouveau gouvernement fédéral, qui passe par la confection d'un budget de l'Etat pour 2012, lorsqu'ils se retrouveront aujoud'hui à 16h30.

Le sp.a est disposé à réaliser des réformes et à faire de sérieux efforts, mais ils doivent être équilibrés et ne pas affecter les gens qui travaillent. Les socialistes flamands étaient réunis depuis samedi au Vooruit à Gand pour participer à une journée de brainstorming sur différentes thématiques sociales. Dimanche, le congrès est devenu plus politique avec l'élection d'un nouveau bureau pour le parti et le discours de M. Tobback.

Il a affirmé devant une salle comble qu'il ne pouvait être pour son parti question d'enterrer l'Etat social. "L'Etat social existe, et pas seulement pour les cas sociaux", a dit M. Tobback, en insistant sur la nécessité de maintenir des salaires décents, un bon système de santé et des pensions correctes.

Il a souligné que le sp.a était disposé à réaliser des réformes et à faire de sérieux efforts. "Les gens (qui travaillent) doivent avoir une perspective et les choix à faire doivent être justes. Des efforts devraient principalement venir de ceux qui ont beaucoup d'excédents", a-t-il lancé.

LeVif.be, avec Belga.

Nos partenaires