Brink's: Milquet reçoit les syndicats

09/11/10 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Le Vif

La ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, a entamé mardi des discussions avec les syndicats du transporteur de fonds Brink's. Le cabinet de la ministre avait déjà reçu lundi la direction de la société.

Brink's: Milquet reçoit les syndicats

La ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet veut prendre connaissance des points de vue des différentes parties avant de se prononcer et éventuellement trouver une solution à ce conflit social qui dure depuis bientôt deux semaines.

Rien n'avait filtré à l'issue de la rencontre lundi, entre la direction de Brink's et la ministre de l'Emploi. "Les représentants de la société envoyés auprès de la ministre étaient les mêmes interlocuteurs que les nôtres, soit des personnes sans réel mandat qui doivent en référer systématiquement auprès de leurs patrons américains", a précisé le front commun syndical. L'entrevue entre la ministre et les syndicats a été constructive. "Les organisations syndicales sont prêtes à négocier afin de permettre à l'entreprise de retrouver une stabilité. Mais pour cela, et c'est également la volonté de la ministre, nous voulons rencontrer un réel responsable de la société qui ait pouvoir de décision, et ce, dans les plus brefs délais. Nous sommes donc prêts à discuter dans ce seul cadre afin d'aboutir à une solution acceptable pour les travailleurs de Brink's", a conclu le front commun. Les piquets de grève seront cependant maintenus sur les différents sites jusqu'à nouvel ordre.

Les travailleurs de Brink's sont en grève depuis le 27 octobre. Ils protestent notamment contre le passage du statut d'employé à celui d'ouvrier et contre la fermeture annoncée du site de Strépy. La société-mère américaine entend, par ces mesures, rendre Brink's à nouveau concurrentielle par rapport aux autres entreprises, Group 4 notamment. Des négociations menées en fin de semaine dernière sous l'égide d'un négociateur social n'avaient rien donné. Les conséquences de ce mouvement sont assez importantes puisque, d'après De Tijd, 430 des 3.400 distributeurs d'argent automatiques de BNP Paribas Fortis et ING, deux clients de Brink's, étaient vides lundi. Certains magasins, des enseignes Delhaize entre autres, doivent également faire face à un manque d'argent et invitent leurs clients à effectuer leurs paiements par voie électronique.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires