Brigades internationales : Belges, volontaires et oubliés

14/06/16 à 14:56 - Mise à jour à 14:55

Source: Le Vif/l'express

Un livre et un documentaire retracent le périple de deux jeunes frères anversois partis dans les rangs des Brigades internationales pour combattre les troupes du général Franco, en 1936. Leur histoire reste méconnue, chez nous, comme celle des infirmières de l'hôpital El Belga. Alors qu'elles suscitent l'admiration en Espagne.

On dirait Arthur Rimbaud, sur la fameuse photo du poète prise par Carjat. Il est beau, grand, mince. On est au mois d'octobre 1936, et Piet Akkerman a 23 ans. Il vient de rejoindre les Brigades internationales, qui luttent contre les franquistes en Espagne. Son frère aîné, Emiel, 28 ans, a rallié l'armée républicaine dix jours plus tôt. La guerre civile y a commencé en juillet. De Tolède à Madrid, de Séville à Malaga, "on fusille comme on déboise", comme l'a écrit Saint-Exupéry. Il sera cruel, ce conflit, massacrant, et se terminera le 1er avril 1939 par la victoire complète des franquistes soutenus par la légion Condor allemande et le corps italien des troupes volontaires sur une armée républicaine épuisée, conseillée par les Soviétiques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires