Brexit - Un second référendum est possible, juge l'ex-Premier ministre Tony Blair

28/10/16 à 15:58 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

(Belga) L'ex-Premier ministre britannique Tony Blair a jugé vendredi que rien n'empêchait le Royaume-Uni d'organiser un second référendum sur le Brexit, estimant que le divorce avec l'Union européenne serait "très, très dur", face à des dirigeants européens intransigeants.

Brexit - Un second référendum est possible, juge l'ex-Premier ministre Tony Blair

Brexit - Un second référendum est possible, juge l'ex-Premier ministre Tony Blair © BELGA

"Il n'y a absolument aucune raison que nous fermions la porte à toutes les options (...) Nous avons le droit de continuer à réfléchir et, si nécessaire, de changer d'avis. Il n'est pas question qu'une élite rejette le peuple", a-t-il déclaré à la BBC Radio 4. "S'il apparaît en cours de route que l'accord n'est pas satisfaisant ou qu'il a des conséquences si lourdes que les gens ne veulent plus sortir de l'UE, alors il faudra trouver une solution, soit à travers le parlement, soit (...) peut-être à travers un nouveau référendum", a-t-il ajouté. Dans le journal The New European, Tony Blair, Premier ministre de 1997 à 2007, a qualifié le Brexit de "catastrophe" et appelé les partisans d'un maintien dans l'UE à "se mobiliser" face aux avocats d'une sortie de l'UE. "Désormais, nous sommes les insurgés", écrit-il dans l'hebdomadaire pro-européen quatre mois après le référendum du 23 juin, au cours duquel 52% des Britanniques se sont prononcés pour un divorce avec Bruxelles. Selon lui, la Grande-Bretagne devra faire d'importantes concessions pour conserver son accès au marché unique si elle ne veut pas s'exposer à de "sérieuses" conséquences économiques. (Belga)

Nos partenaires