Brexit - Royaume-Uni: appuis ministériels à Theresa May pour la succession de David Cameron

01/07/16 à 06:27 - Mise à jour à 06:27

Source: Belga

(Belga) Theresa May, la ministre de l'Intérieur britannique candidate à la succession du chef du parti conservateur et Premier ministre démissionnaire David Cameron, dispose déjà du soutien de deux ministres et de septante députés, rapporte la BBC.

Brexit - Royaume-Uni: appuis ministériels à Theresa May pour la succession de David Cameron

Brexit - Royaume-Uni: appuis ministériels à Theresa May pour la succession de David Cameron © BELGA

Le secrétaire d'Etat à la Défense, Michael Fallon, a estimé que Theresa May était la personne adéquate pour guider le Royaume-Uni à travers "les sérieux défis auxquels nous faisons maintenant face". "Theresa est la meilleure personne pour mener à bien notre sortie de l'UE de sorte que nous réduisions l'immigration et que nous regagnions notre souveraineté tout en protégeant notre croissance économique durement acquise", a-t-il déclaré. S'exprimant dans The Sun, le secrétaire d'Etat aux Transports, Patrick McLoughlin, a également apporté son soutien à la ministre de l'Intérieur estimant que quand "Theresa arrive à Bruxelles, les patrons de l'Europe s'asseyent et écoutent". L'adversaire le plus regardé de Mme May est le ministre de la Justice Michael Gove, qui, après avoir rompu avec David Cameron, a mené le camp du Brexit à la victoire. Les trois autres sont le ministre du Travail, Stephen Crabb, la secrétaire d'Etat à l'Energie, Andrea Leadsom, et l'ancien ministre de la Défense Liam Fox. Boris Johnson, longtemps favori putatif pour remplacer M. Cameron au 10 Downing Street, a finalement annoncé jeudi qu'il ne briguerait pas la place de Premier ministre. Les cinq candidats doivent gagner le soutien des 329 parlementaires conservateurs d'ici mardi, jour du premier vote. Les élus disposant de moins de vote seront éliminés au fur et à mesure jusqu'à ce que deux candidats restent en lice. Le parti devra alors trancher lors d'un dernier vote, et le gagnant devrait être annoncé le 9 septembre. Le Daily Mail a également apporté son soutien à la secrétaire estimant que "Westminster ressemblait de plus en plus à une maison de fous" et le pays nécessitait "des mains solides et stables à la barre". (Belga)

Nos partenaires