Brexit: les négociations sur le solde des comptes sont "dans une impasse"

12/10/17 à 13:38 - Mise à jour à 13:39

Source: Belga

(Belga) Les négociations sur la facture à acquitter par le Royaume-Uni lors de sa sortie de l'Union européenne (UE) sont dans une impasse, a estimé jeudi midi le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, à l'issue du cinquième tour de négociations avec les Britanniques. M. Barnier n'aura pas de "progrès suffisants" à rapporter la semaine prochaine aux chefs d'Etat et de gouvernement européens, a-t-il reconnu.

"Sur un des grands sujets du retrait ordonné, la question de solder les comptes, nous sommes dans une impasse", a constaté Michel Barnier lors d'une conférence de presse. "Mais avec de la volonté et sur base des engagements pris par Theresa May, nous pouvons sortir de cette impasse." La Première ministre britannique avait assuré, dans un discours prononcé à Florence le 22 septembre dernier, que le Royaume-Uni honorerait les engagements pris durant la période de son adhésion à l'Union européenne. Le cinquième tour de négociations, qui s'achève ce jeudi, n'a pas permis d'effectuer de "grand pas en avant". "Je ne suis pas en mesure, en l'état actuel des choses, de proposer au Conseil européen la semaine prochaine d'ouvrir les négociations sur les relations futures avec le Royaume-Uni", a précisé le négociateur en chef de l'Union. Le secrétaire d'Etat britannique au Brexit, David Davis, s'est montré bien plus positif, estimant que les deux équipes de négociation ont "beaucoup progressé". "Il est important de reconnaître le progrès significatif engrangé depuis juin", a-t-il souligné. Les chefs d'Etat et de gouvernement ont fixé comme condition essentielle pour lancer des négociations sur la relation future entre l'UE et le Royaume-Uni le fait d'engranger des progrès significatifs dans trois domaines essentiels: la protection des droits des citoyens, la question de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord et la facture du divorce. (Belga)

Nos partenaires