Brexit - Cameron a accepté l'invitation du Parlement européen et rencontrera les présidents

04/02/16 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Belga

(Belga) Le premier ministre britannique David Cameron rencontrera le président du Parlement européen, Martin Schulz, et les présidents des groupes politiques de l'institution le 16 février, la veille du sommet européen qui sera dédié à la question du maintien du Royaume-Uni dans l'UE, a confirmé jeudi à Belga le porte-parole de l'institution.

Brexit - Cameron a accepté l'invitation du Parlement européen et rencontrera les présidents

Brexit - Cameron a accepté l'invitation du Parlement européen et rencontrera les présidents © BELGA

Le Premier ministre britannique a accepté l'invitation du Parlement européen qui souhaitait initialement qu'il s'exprime lors d'un débat dans l'hémicycle. Jeudi, David Cameron a signifié à Martin Schulz qu'il acceptait de participer à la conférence des présidents du 16 septembre. Tous deux se sont rencontrés à Londres plut tôt dans la journée. "C'est une très bonne nouvelle", a indiqué le porte-parole du Parlement européen, soulignant que la rencontre du 16 février prochain durerait entre une et deux heures et que seuls le président de l'institution et les huit présidents de partis y seraient présents. Comme suggéré par le président des libéraux, Guy Verhofstadt, le Parlement européen avait invité en septembre dernier M. Cameron à présenter en séance plénière du Parlement européen ses exigences de réforme de l'UE. M. Schulz a reformulé son invitation il y a trois semaines en offrant l'option supplémentaire de ne participer qu'à la conférence des présidents, option retenue par M. Cameron. La question britannique sera le sujet principal du sommet européen des 17 et 18 février à Bruxelles. Un accord à 28 y est escompté sur base des propositions de réformes formulées mardi par le président du Conseil Donald Tusk. Dans cette éventualité, David Cameron pourrait alors organiser dès juin un référendum sur l'appartenance de son pays à l'UE, promis à ses électeurs lors de sa réélection en mai 2015. Il ferait alors campagne pour le oui. (Belga)

Nos partenaires