Brésil: trois journalistes assassinés depuis le début de 2016 (RSF)

27/07/16 à 05:38 - Mise à jour à 05:38

Source: Belga

(Belga) Un journaliste brésilien a été tué par balle dimanche dans le centre du Brésil, le troisième à perdre la vie cette année dans le géant sud-américain, a déploré mardi Reporters sans frontières (RSF).

Joao Miranda do Carmo, 54 ans, est mort dimanche devant sa maison à Santo Antonio do Descoberto, dans l'Etat de Goias (centre). Selon RSF, ses meurtriers l'attendaient "en voiture, stationnés devant son domicile" et "ont ensuite immédiatement pris la fuite". M. Do Carmo était l'éditeur et le propriétaire du site internet SAD Sem Censura (SAD Sans Censure), où il dénonçait fréquemment "la corruption des élus locaux" et "couvrait la rubrique criminelle", indique RSF. L'ONG a condamné "avec la plus grande fermeté l'assassinat de Joao Miranda do Carmo, et appelle la justice et la police locale à identifier, arrêter et juger les responsables de cet acte d'une immense lâcheté", a déclaré le responsable du bureau Amérique Latine de RSF, Emmanuel Colombié. Le Brésil est considéré par Reporters sans frontières comme un des pays les plus dangereux d'Amérique latine pour les journalistes. Il occupe la 104e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2016 de RSF. L'assassinat de M. Do Carmo porte à trois le nombre de journalistes tués dans le pays depuis le début de l'année, selon RSF. Le 10 mars, Joao Valdecir de Borba était assassiné, et un mois plus tard, le 9 avril, Manuel Messias Pereira était également tué. En 2015, sept journalistes ont perdu la vie au Brésil. (Belga)

Nos partenaires