Brésil: Lula veut se porter candidat à l'élection présidentielle de 2018

15/03/16 à 03:06 - Mise à jour à 03:06

Source: Belga

(Belga) Luiz Inacio Lula da Silva, président de la République du Brésil de 2002 à 2010, a manifesté son intention de briguer à nouveau la magistrature suprême lors des élections de 2018 dans la déposition qu'il a effectué le 4 mars dans le cadre du scandale Petrobras. L'audition a été rendue publique lundi par les enquêteurs alors que la pression monte sur l'actuelle chef de l'État Dilma Rousseff après les manifestation massives qui ont secoué le pays dimanche.

Brésil: Lula veut se porter candidat à l'élection présidentielle de 2018

Brésil: Lula veut se porter candidat à l'élection présidentielle de 2018 © BELGA

"Je suis un petit vieux. Je voulais me reposer. Mais je vais être candidat à la présidence en 2018, parce que si on me cherche, on va me trouver", a déclaré l'ancien syndicaliste aux enquêteurs qui le soupçonnent d'occultation de patrimoine ainsi que de faits de corruption et de blanchiment d'argent. Interrogé à ce sujet lors de l'audition, l'ancien chef de l'État brésilien a qualifié ces accusations de "saloperies homériques". Le parquet local a demandé mercredi passé la mise en détention préventive du champion des classes ouvrières brésiliennes, mais la juge d'instruction en charge du dossier s'en est dessaisie lundi au profit du juge fédéral Sergio Moro. Les ennuis judiciaire de Lula ont trait au "scandale Petrobras", un système de corruption systématique au sein de marchés conclus entre la société pétrolière contrôlée par l'État et 16 grandes entreprises, le plus souvent actives dans le secteur de la construction. Des commissions de 1 à 3% étaient reversés à des mandataires politiques lors de chaque contrat. L'enquête a d'abord ciblé des cadres subalternes du PT et des autres partis brésiliens, mais s'est rapproché au cours des derniers mois de l'actuel chef de l'État Dilma Rousseff et de son prédécesseur Lula da Silva. (Belga)

Nos partenaires