Brésil: le musicien Gilberto Gil doit sortir mercredi après 13 jours d'hospitalisation

09/03/16 à 00:02 - Mise à jour à 00:02

Source: Belga

(Belga) La légende de la musique brésilienne Gilberto Gil, 73 ans, hospitalisé depuis le 25 février pour cause d'hypertension artérielle et des problèmes rénaux, doit sortir mercredi, a affirmé mardi à l'AFP l'un de ses attachés de presse à Rio.

"Il faisait des examens de routine à l'Hôpital syro-libanais, à Sao Paulo, quand les médecins ont constaté des symptômes d'hypertension artérielle et l'on gardé en observation. Il a également des problèmes rénaux mais il doit sortir demain (mercredi)", a déclaré Marcus Vinicius. La veille, la direction de l'Hôpital avait confirmé que le chanteur et compositeur Gilberto Gil était hospitalisé depuis le 25 février "en raison de symptômes d'hypertension artérielle qui l'obligent à rester en observation et (à suivre un) traitement". Amateur de yoga, menant une vie paisible, comme il l'avait expliqué à l'AFP en juin, Gilberto Gil a entamé l'été dernier une tournée baptisée "Deux amis, un siècle de musique" avec son "frère" Caetano Veloso, autre icône de la musique brésilienne. Les deux amis d'un demi-siècle ont sillonné le Brésil, d'autres pays d'Amérique latine, les Etats-Unis et l'Europe. La tournée de ces deux monstres sacrés de la musique populaire brésilienne, fondateurs du mouvement libertaire "Tropicalismo" et exilés sous la dictature, doit reprendre en avril comme prévu, selon le service de presse de Gilberto Gil. Le chanteur, qui a à son actif près de 60 disques, quatre millions d'exemplaires écoulés et d'innombrables récompenses, est l'un des artistes les plus respectés au Brésil. Il a été ministre de la Culture de Luiz Inacio Lula da Silva de 2003 à 2008. Né en 1942 dans l'Etat de Bahia (nord-est), il s'est imposé comme l'un des leaders du mouvement "tropicaliste", qui a bouleversé les sonorités et les textes de la musique brésilienne sous la dictature militaire entre 1964 et 1985. (Belga)

Nos partenaires