Brésil: l'Etat réclame 4,5 milliards d'euros à Samarco après la catastrophe de Mariana

21/02/16 à 07:08 - Mise à jour à 07:08

Source: Belga

(Belga) L'Etat brésilien réclame quelque 20 milliards de reais (4,45 milliards d'euros) à l'entreprise Samarco à la suite de la rupture de deux barrages qui avait provoqué une coulée de déchets miniers toxiques le 5 novembre. La catastrophe avait causé la mort d'au moins dix-neuf personnes, l'anéantissement du village de Bento Rodrigues, la pollution massive du fleuve Rio Doce et la destruction de la faune et la flore sur une distance de 650 km, supprimant les sources de revenus de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Brésil: l'Etat réclame 4,5 milliards d'euros à Samarco après la catastrophe de Mariana

Brésil: l'Etat réclame 4,5 milliards d'euros à Samarco après la catastrophe de Mariana © BELGA

Avec cette somme, les autorités publiques espèrent pouvoir réparer les dégâts environnementaux et dédommager les personnes lésées. Samarco, une co-entreprise détenue à parts égales par l'Australien BHP Billiton et le Brésilien Vale, deux géants mondiaux du secteur minier, ne s'est pour l'instant engagée qu'à verser un montant de deux milliards de reais (445 millions d'euros). Des poursuites pénales sont par ailleurs en cours contre Samarco, accusée de négligence coupable. Le groupe aurait été averti dès 2014 de défauts dans la structure des deux barrages ayant provoqué la catastrophe. Une dizaine de dirigeants sont poursuivis pour crime environnemental. Samarco doit conclure un accord avec l'Etat brésilien sur les réparations avant la fin du mois, mais l'enquête sur la cause de la rupture des barrages pourrait encore durer six mois à un an. (Belga)

Nos partenaires