bpost : "C'est la gestion de la direction qui est irresponsable"

31/10/14 à 13:27 - Mise à jour à 13:26

Source: Belga

André Blaise, le responsable général de la CSC-Transcom Postes, estime que c'est la gestion de l'entreprise par la direction qui est "irresponsable". Vendredi matin, la direction a utilisé ce qualificatif pour dénoncer les actions de blocage menées par le syndicat chrétien aux centres de tri et de transport de Bruxelles X, Charleroi et Liège.

bpost : "C'est la gestion de la direction qui est irresponsable"

© Belga

André Blaise estime que l'initiative de la CSC-Transcom demeure mesurée et que tout a été mis en oeuvre pour qu'elle ait le moins d'impact sur la clientèle. Le responsable syndical prévient que les actions vont se poursuivre et s'étendre dans les prochaines semaines si la direction s'obstine à ne pas entendre les revendications des travailleurs. "Nous sommes écoutés, mais nous ne sommes pas entendus", déplore M. Blaise. "Nous avons vraiment l'impression d'être face à un mur." Un agenda d'actions a été établi, mais sa mise en oeuvre dépendra de la réaction de la direction. "Je préfère discuter que mener des actions, croyez-moi. Il s'agit véritablement du moyen ultime pour se faire entendre." Le syndicat chrétien applique actuellement la politique de la chaise vide lors des réunions avec la direction, mais André Blaise lance un appel au dialogue à Koen Van Gerven, le CEO de bpost. "C'est quelqu'un de responsable. S'il m'appelle, je serais ravi de discuter avec lui." La CSC-Transcom dénonce les conditions de travail au sein de bpost. L'insécurité de l'emploi, résultant notamment du fait que la moitié des travailleurs sont contractuels et non statutaires, la détérioration du service ainsi que la privatisation rampante de l'entreprise publique font également partie des griefs des syndicats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires