Bourgeois demande une enquête après le suicide d'un employé de Rhode-St-Genèse

07/08/12 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Le Vif

Le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois, a demandé au gouverneur de la province de Brabant flamand d'ouvrir une enquête à propos du suicide d'un employé communal de Rhode-Saint-Genèse qui se disait victime de harcèlement au travail, rapporte mardi "Het Laatste Nieuws".

Bourgeois demande une enquête après le suicide d'un employé de Rhode-St-Genèse

© Belga

"Le ministre est choqué par les faits qu'il a appris via la presse. Il rappelle qu'une administration communale, comme tout autre employeur, est obligée d'intervenir si elle apprend ce genre de chose. Le ministre veut se baser sur les faits et non se prononcer à partir de ce qui est paru dans la presse. Il a donc demandé au gouverneur d'ouvrir une enquête", a expliqué sa porte-parole.Lorsqu'il aura reçu le rapport du gouverneur, le ministre pourra décider de l'ouverture d'une procédure disciplinaire. S'il apparaît que la bourgmestre s'est montrée négligente, des mesures pourront être prises, allant jusqu'à la destitution, indique le quotidien. Le parquet de Bruxelles a ouvert quant à lui une information judiciaire.

L'administration communale n'avait pas détecté de harcèlement

L'administration communale de Rhode-Saint-Genèse a confirmé lundi avoir reçu l'an dernier des lettres dénonçant des faits de harcèlement qui auraient mené fin juillet au suicide d'un employé communal à son domicile de Huizingen, comme l'affirmait le journal 'Het Laatste Nieuws', mais a assuré qu'aucun type de harcèlement n'avait été détecté. "L'administration communale a bien reçu au printemps 2011 des lettres recommandées dont la presse a fait mention lundi ", a-elle indiqué dans un communiqué. Le 23 mai 2011, l'auteur de ces lettres a reçu un accusé de réception. "Le 1er juin s'est tenue une réunion avec l'auteur des lettres, la bourgmestre, Myriam Rolin, le secrétaire communal et le service du personnel. Ensemble, il y fut décidé que l'auteur des lettres précitées établirait un rapport détaillé de tout nouveau fait et en ferait part à l'administration. Depuis cette entrevue, aucun autre rapport n'a été reçu ni aucune plainte introduite", a ajouté l'administration communale. Et en juillet 2011, le service médical interprofessionnel Mensura a effectué une enquête psychosociale: aucun type de harcèlement n'a été détecté, poursuit le texte. Mercredi passé, à la suite de ce dramatique événement (le suicide de Bruno Denayer, ndlr), tous les membres du personnel ont été réunis et un soutien psychosocial leur a été proposé. La commune apporte son total soutien à l'enquête judiciaire en cours et reste à l'entière disposition de la famille de M. Denayer, conclut le communiqué. M. Denayer, âgé de 49 ans et employé au centre culturel de Rhode-Saint-Genèse, s'était donné la mort après avoir apparemment subi un harcèlement persistant sur son lieu de travail.

Avec Belga

Nos partenaires