Boucler la réforme des pensions dès lundi, "un passage en force" dénonce l'opposition

20/06/15 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Belga

La Chambre a modifié vendredi après-midi l'ordre du jour des travaux en prévoyant pour lundi l'examen au finish du projet de loi relevant l'âge de la pension à 66 ans en 2025, et 67 ans en 2030, et modifiant les conditions de départ anticipé.

Boucler la réforme des pensions dès lundi, "un passage en force" dénonce l'opposition

La Chambre des représentants, présidée par Sigfried Bracke (N-VA). © BELGA/Eric Lalmand

La majorité semble vouloir accélérer les réformes à l'approche des vacances parlementaires. A peine approuvée par le Conseil des ministres, la réforme des pensions est censée être votée lundi en commission. L'ordre du jour de la commission présidée par l'Open Vld Vincent Van Quickenborne prévoit une réunion au finish sans interruption à midi.

Au groupe PS, on dénonce un "passage en force". Soit le gouvernement entend "étouffer toute contestation parlementaire et sociale soit il n'assume pas une réforme qui figure pourtant au coeur de son programme", a-t-on souligné, indigné d'avoir reçu vendredi en fin d'après-midi les 286 pages de textes à examiner lundi. "Cette majorité fait tout passer dans l'urgence, cela relève d'un mépris total pour le parlement", ont condamné les socialistes alors que la majorité s'était cachée de ses intentions mercredi en conférence des présidents (qui règle les travaux de la semaine) ou jeudi en séance plénière.

Le député Georges Gilkinet (Ecolo) a tenu le même discours. "Décidément, la spécialité de la majorité, c'est 'décider puis consulter'. Que doivent penser de cela les membres de la conférence nationale pensions qui sera mises en place mardi?", s'interroge-t-il. Ce lundi, les écologistes "appelleront avec force la majorité à envisager d'autres choix que ceux qui pressent les travailleurs comme des citrons".

En savoir plus sur:

Nos partenaires