Bouchez le fou, Chastel le faible

17/11/16 à 08:29 - Mise à jour à 08:29

Source: Le Vif/l'express

Le feu-follet MR montois Georges-Louis Bouchez est le poil à gratter de son président de parti, Olivier Chastel. L'homme est turbulent. Simple conseiller communal à Mons après avoir été évacué par le bourgmestre Elio Di Rupo, il se présentera contre Jacqueline Galant à la tête de la fédération Mons-Borinage, mi-décembre.

"Me retirer ? Jamais", confirme-t-il au Vif/ L'Express, alors que plusieurs cadors du parti le luit ont demandé pour "remettre Jacqueline en selle". "Elle incarne une toute autre conception de la politique ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires