Borsus stupéfait par les propos de Moureaux sur Bruxelles et la Flandre

17/01/12 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Le Vif

Le chef de groupe MR au parlement wallon, Willy Borsus, s'est dit stupéfait des déclarations du vice-président du PS, Philippe Moureaux, à propos du choix de dialoguer avec la Flandre que pourrait faire Bruxelles si la Wallonie ne voulait pas d'elle.

Borsus stupéfait par les propos de Moureaux sur Bruxelles et la Flandre

© Belga

"C'est sidérant. Bruxelles est très majoritairement francophone. Nous avons tant de choses ensemble que ce serait une erreur profonde de cultiver ce qui pourrait nous diviser", a expliqué Willy Borsus, interrogé sur "La Première".

La sortie du ministre socialiste Jean-Claude Marcourt dans "La Libre" de samedi au sujet de la Fédération Wallonie-Bruxelles a suscité de nombreuses réactions, y compris dans son parti. L'homme fort du PS à Bruxelles n'est pas en reste. Dans un entretien publié mardi par "Le Soir", M. Moureaux a dit sa volonté de liens forts entre la Wallonie et Bruxelles mais, à ses yeux, d'autres solutions sont possibles si la première ne voulait pas de la seconde.

"Bruxelles a pour vocation de s'adosser à l'une des deux grandes Régions du pays, et si la Wallonie ne veut plus de nous, nous devrons en tirer toutes les conséquences, notamment par le dialogue avec la Flandre", a-t-il déclaré.

A Bruxelles, des critiques se sont déjà fait entendre sur l'absence de ministre bruxellois dans le comité restreint du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (composé du ministre-président Rudy Demotte et des vice-présidents Jean-Claude Marcourt, Jean-Marc Nollet et André Antoine, tous Wallons). "En ce qui nous concerne, nous aurions fait des choix différents", a confié M. Borsus.

Le chef de groupe de l'opposition wallonne a toutefois exhorté le gouvernement francophone à ne pas augmenter le nombre de ministres s'il décidait de remédier à cette situation.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires