Borgerhout : 29 arrestations suite à l'interdiction de rassemblement

19/09/12 à 19:13 - Mise à jour à 19:13

Source: Le Vif

Vingt-neuf personnes ont été interpellées mercredi en vertu de l'interdiction de rassemblement en vigueur à Borgerhout afin d'éviter de nouveaux débordements, a indiqué la police locale d'Anvers. Il y a eu 28 arrestations administratives à caractère préventif et une arrestation judiciaire pour port d'arme illicite.

Borgerhout : 29 arrestations suite à l'interdiction de rassemblement

© Belga

Tout comme ce qui s'était déjà passé fin de semaine, un appel à protester avait été lancé par sms contre le film anti-islam "Innocence of Muslims". Le but était de se réunir à nouveau à Borgerhout.

La police est arrivée en nombre à Borgerhout, aussi bien en civil qu'en uniforme. Elle a tenté de convaincre tout ceux qu'elle reconnaissait ou qui semblait vouloir prendre part à la manifestation de faire demi-tour. Selon les forces de l'ordre, les personnes appréhendées furent celles qui n'ont pas donné suite à ces mises en garde ou ont tenté de revenir à l'endroit du rassemblement.

La plupart des arrestations ont été opérées dans les environs immédiats du lieu de rassemblement. Quatre jeunes ont également été appréhendés à Hoboken car ils avaient manifestement l'intention de rejoindre la manifestation en tram.

Globalement, Borgerhout a connu une journée calme mercredi. L'interdiction de rassemblement dans la ville court encore jusqu'à mercredi minuit.

Un membre de Sharia4Belgium sous mandat d'arrêt

Un membre du groupuscule extrémiste musulman Sharia4Belgium a été placé sous mandat d'arrêt mercredi matin après les violences de samedi dernier à Borgerhout.

Le calme est entre-temps revenu dans la commune anversoise malgré de nouveaux appels à manifester. Une perquisition a également été opérée au domicile de l'intéressé.
L'homme, âgé de 30 ans, a été placé sous mandat d'arrêt du chef d'incitation à la haine et à la violence à l'égard des non-musulmans, selon le parquet. Le parquet considère que le suspect est un des hommes à l'origine des échauffourées qui ont éclaté samedi et au cours desquelles 230 personnes ont été interpellées. La manifestation contre le film islamophobe "L'Innocence des Musulmans", lancée par textos, n'avait pas été autorisée. Des textos analogues envoyés en début de semaine appelaient à nouveau à des rassemblements mercredi après-midi à Borgerhout. La Ville d'Anvers avait dès lors pris un arrêté interdisant les rassemblements.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires