Bientôt un service spécialisé chargé du conseil pour la fermeture d'entreprises suspectes

29/04/18 à 17:56 - Mise à jour à 17:57

Source: Belga

(Belga) Un service spécialisé dans le contrôle de l'intégrité sera mis en place à partir de l'année prochaine afin de formuler des avis en matière de fermeture d'entreprises et d'asbl suspectes, a affirmé dimanche le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) sur le plateau du journal télévisé de VTM. L'an dernier, 57 entreprises de Bruxelles et de ses environs ont été fermées après le constat de 173 délits en leur sein.

Le ministre de la Justice a par ailleurs confirmé que le procès des attentats de Bruxelles aurait lieu dans le courant de l'année 2019 et que cela représentait un défi sur le plan de l'infrastructure. Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw avait reconnu en mars dernier que le procès sur les attentats de Bruxelles serait "difficile à gérer" et que la réflexion à ce sujet était déjà en cours. "Il y a déjà eu des procès avec énormément de parties civiles, comme ceux de la catastrophe de Ghislenghien ou de l'affaire Fortis, mais dans le cas du terrorisme, il y a aussi l'aspect sécurité. Il faudra peut-être s'inspirer de ce qui s'est déjà passé à l'étranger", avait-il dit, à l'approche du deuxième anniversaire de ces événements sanglants. Selon le ministre de la Justice, on songe sérieusement à l'organiser en dehors du Palais de Justice de Bruxelles, même s'il n'existe pas beaucoup de possibilités à Bruxelles. Le Heysel vient spontanément à l'esprit, a-t-il laissé entendre. Le ministre a également précisé que la Cellule de traitement des informations financières avait découvert l'an dernier 163 flux financiers suspects, en relation avec le terrorisme. Portant sur un montant total de quelque 6 millions d'euros, ceux-ci permettent de suivre les combattants syriens à la trace. On a également dénombré 200 gels d'avoirs de terroristes. (Belga)

Nos partenaires