Bientôt la détention à domicile pour les courtes peines de prison

12/09/12 à 07:05 - Mise à jour à 07:05

Source: Le Vif

La ministre de la Justice veut introduire, en principe d'ici la fin de l'année, le système de détention à domicile pour les peines de courte durée, de moins de 8 mois de prison.

Bientôt la détention à domicile pour les courtes peines de prison

© Belga

A l'heure actuelle, les courtes peines de prison ne sont quasi jamais exécutées. Une circulaire ministérielle, prise en 2005 pour lutter contre la surpopulation carcérale, autorise en effet une libération provisoire immédiate, sans conditions ni guidance, pour les condamnés à moins de six mois de prison.

"Pour lutter contre le sentiment d'impunité, il est nécessaire que les courtes peines soient aussi exécutées", note la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open Vld). "Quand un auteur sait qu'il sera effectivement puni pour ses actes, il réfléchira peut-être deux fois avant de recommencer."

Concrètement, le nouveau système prévoit que la personne en détention à la maison sera tenue de rester chez elle en dehors de ses heures de travail ou de formation professionnelle. Une ligne de téléphone sécurisée sera installée à son domicile: un système de reconnaissance vocale appellera automatiquement le condamné pour contrôler sa présence.

La phase de test, qui devrait prendre plusieurs mois, a démarré il y a une quinzaine de jours à Anvers, Bruges et Forest. Le système devrait être étendu à l'ensemble du pays à la fin de l'année 2012.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires