BHV: la presse étrangère inquiète pour la présidence belge de l'Union européenne

23/04/10 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Le Vif

Les quotidiens étrangers reviennent évidemment aussi sur la crise qui secoue actuellement le landerneau politique belge. Ils craignent surtout pour la présidence belge de l'Union européenne, qui doit débuter le 1er juillet prochain.

BHV: la presse étrangère inquiète pour la présidence belge de l'Union européenne

© Belga

Les médias étrangers, qui évoquent la crise politique belge, estiment à l'unisson qu'elle arrive à un mauvais moment, à dix semaines de la présidence belge de l'Union européenne. Tous tentent d'expliquer l'origine du conflit; certains correspondants se rendant dans les communes bruxelloises pour analyser la situation sur le terrain.

Des journaux usent d'épithètes martiaux pour décrire le contexte. Ainsi, The Independant parle de "guerre" entre francophones et néerlandophones tandis que certains journaux français évoquent une "bataille des tranchées".

Pour l'éditorialiste de Libération, "l'évaporation de la Belgique s'accélère" et le pays est de plus en plus divisé. Le Figaro parle pour sa part de psychodrame et de "l'insurmontable question linguistique".

Les journaux allemands évoquent de "vieilles querelles" tandis qu'en Espagne, on parle de naufrage. "La chute de la coalition belge menace la Belgique dans son rôle de présidente", souligne The Financial Times évoquant la présidence de l'UE.

Les médias étrangers rappellent que le gouvernement belge chute pour la troisième fois en moins de trois ans. Sur son site Internet, Le Figaro rappellait qu'Yves Leterme, pourtant étranger au déclenchement de cette nouvelle crise, reste "l'homme des gaffes à répétition, celui qui a entonné La Marseillaise au lieu de La Brabançonne lorsqu'un journaliste de télévision lui a demandé de chanter l'hymne national", mais souligne que ses succès électoraux ("Monsieur 800.000 voix") le rendent incontournable.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires