BHV : "la N-VA doit admettre la réalité"

30/09/11 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

Le député CD&V Hendrik Bogaert appelle la N-VA à accepter les accords intervenus au niveau fédéral sur BHV et sur la révision de la loi de financement. "Les responsables N-VA devraient avoir l'honnêteté intellectuelle d'admettre la réalité. Si en 2007 nous avions obtenu ce qui se trouve maintenant dans l'accord, le cartel CD&V/N-VA aurait sauté au plafond", a dit Hendrik Bogaert.

BHV : "la N-VA doit admettre la réalité"

© Belga

Dans le quotidien De Tijd, l'ancien premier ministre Jean-Luc Dehaene déclare que la sixième réforme de l'Etat qui se prépare est une étape importante. Mais pour lui, "on peut difficilement la qualifier de révolution copernicienne".

Hendrik Bogaert admet qu'on ne retrouve pas toute la note Octopus qui reprend les exigences communautaire du parlement flamand. Mais on retrouve malgré tout 80 à 90% de la note, dit-il.

"Il y aura toujours des différences avec la note Octopus. Il y en avait aussi dans la note de Bart De Wever. Ce qui est sur la table est défendable. Les moyens de la Flandre augmentent de 25 à 35 milliards d'euros, c'est-à-dire plus que le niveau fédéral. Nous avons donc bien passé le sommet. Cette réforme de l'Etat est plus importante que celle de 89".

Le budget de l'entité I est de l'ordre de 120 milliards d'euros dont 40 milliards de dépenses primaires, le reste étant le budget de la sécurité sociale et la charge de la dette. La comparaison de M. Bogaert est valable si on retire des dépenses primaires certaines dotations de d'Etat fédéral notamment au régime des pensions.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires