Bernie Sanders se représente... au Sénat américain

21/05/18 à 19:37 - Mise à jour à 19:43

Source: Belga

(Belga) A 76 ans, l'ancien candidat à la présidentielle américaine et sénateur indépendant Bernie Sanders a annoncé lundi qu'il se représentait à la chambre haute en novembre, promettant avec des mots très durs de maintenir sa farouche opposition au président républicain Donald Trump.

"Si je suis réélu, vous pouvez être certains que je continuerai à être au Sénat le plus farouche opposant à l'extrémisme de droite de Trump et des dirigeants républicains", écrit le sénateur de l'Etat du Vermont sur Twitter, en annonçant qu'il se présentait à sa réélection. "Cette époque est terrifiante et inédite. Nous avons un président qui est non seulement un menteur pathologique mais aussi quelqu'un qui tente de gagner des votes en divisant notre nation en se basant sur la couleur de notre peau, notre pays d'origine, notre religion, notre identité ou orientation sexuelles", poursuit-il. "Mais être anti-Trump et anti-républicain n'est pas assez. Nous devons continuer notre lutte pour un programme progressiste qui défiera l'oligarchie et améliorera les vies des travailleurs dans tout le pays", promet Bernie Sanders. Il cherchera un troisième mandat de sénateur en novembre 2018 dans cet Etat du nord des Etats-Unis, où il ne devrait pas faire face à une opposition sérieuse, selon le site spécialisé RealClear Politics, malgré des primaires organisées en août. Les démocrates espèrent regagner la majorité au Sénat lors des élections de mi-mandat le 6 novembre. Les républicains y disposent actuellement d'une courte majorité de 51 sièges sur 100. Porté par l'enthousiasme d'un électorat jeune et mobilisé, Bernie Sanders avait crée la surprise lors de la présidentielle 2016 en s'imposant comme sérieux concurrent à la candidate Hillary Clinton du côté démocrate, pourfendant Wall Street et défendant un système de santé universelle, avant de finalement s'incliner. Le septuagénaire n'a pas encore clairement indiqué s'il comptait retenter sa chance dans la course à la Maison Blanche en 2020. (Belga)

Nos partenaires