Bernard Wesphael : "le PS est au centre-droit aujourd'hui"

- Mis à jour le

Source: Le Vif

Le Mouvement de Gauche est le seul parti de gauche démocrate et citoyenne. Tel est le message qu'a adressé ce samedi le fondateur du nouveau parti, Bernard Wesphael, à quelque 400 militants et sympathisants réunis en congrès à Namur.

Bernard Wesphael : "le PS est au centre-droit aujourd'hui"

© BELGA

Dans son discours de clôture, l'ex-Ecolo a concentré ses critiques sur le PS. "Nous ne sommes pas à gauche du PS. Nous sommes la gauche ! Le PS est au centre-droit aujourd'hui", a-t-il lancé.

M. Wesphael, rejoint par l'économiste Francis Bismans, a énuméré ce qui lui apparaît comme des renoncements des socialistes tant à l'échelon européen que belge : traité de Lisbonne, traité de discipline budgétaire, privatisations, révision du régime des prépensions et des allocations de chômage, etc.

A ses yeux, les socialistes ne constituent qu'un alibi permettant à la droite de dicter sa politique. "C'est parce que le PS est au pouvoir que la droite se permet de prendre de telles mesures, avec l'accord du PS pour qu'il puisse rester au pouvoir", a accusé M. Wesphael.

Un soutien du Parti de Gauche de Mélenchon et du parti grec Syriza

Le lancement du Mouvement de Gauche a reçu le soutien de Syriza, coalition de la gauche radicale grecque, dont un représentant a pris la parole lors du congrès, ainsi que du Parti de Gauche français emmené par Jean-Luc Mélenchon. "Nous espérons que le Mouvement de Gauche participera à la refondation de l'autre gauche belge, à côté de Rood (mouvement emmené par un dissident du sp.a, Erick De Bruyn) en Flandre", a indiqué Céline Meneses, secrétaire internationale du Parti de Gauche, dans une vidéo projetée pendant la réunion.

Le MG revendique un millier de membres. Il tiendra à l'automne un congrès constitutif, où il présentera notamment des points de son programme. Quelques pistes ont toutefois été évoquées samedi : séparation des banques de dépôt et d'investissement, relèvement du taux marginal d'imposition des hauts revenus pour en arriver à une taxation de 75% et une généralisation du mécanisme d'indexation.

Objectif 2014

Le nouveau parti ne se présentera pas aux élections communales. Il veut mettre les mois qui viennent à profit pour se préparer au scrutin fédéral, régional et européen de 2014. Dans cette perspective, aucun appel à l'unité des formations de gauche radicale ou d'extrême gauche n'a été lancé, notamment à l'adresse du PTB. "Nous n'avons rien à voir avec la gauche marxiste et léniniste. Nous sommes la seule gauche démocrate et citoyenne", a expliqué M. Wesphael en marge de la réunion.

Ni "Internationale", ni poing levé pour clôturer le congrès mais le "Temps des cerises" chanté par Yves Montand.

Levif.be, avec Belga

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires