Bernard Wesphael était calme lors de sa première audition

20/09/16 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Belga

Bernard Wesphael s'est comporté de manière "particulièrement calme" lors de sa première audition à la suite du décès de Véronique Pirotton, a déclaré devant la cour d'assises mardi le policier qui l'a entendu. Les déclarations des témoins, en néerlandais, sont traduites simultanément.

Bernard Wesphael était calme lors de sa première audition

© BELGA

Il "n'exprimait pas d'émotions notables", a ajouté ce témoin. Durant l'audition, Bernard Wesphael s'est aussi demandé s'il pourrait comparaître devant un tribunal francophone, "ce qui est étrange puisqu'il dit qu'elle s'est suicidée".

Lors de son transfert à la prison de Bruges, l'accusé était "étonnament calme, alors qu'il venait de perdre son épouse". Il s'est aussi inquiété du fait qu'il n'avait pas de tabac et de savoir s'il y avait un magasin à la prison où il pourrait acheter des cigarettes et se procurer de l'argent, pointe le témoin.

Les déclarations de l'accusé dans sa première audition, résumée devant la cour mardi par les policiers, correspondent à la version des faits qu'il a livrée lundi lors de son interrogatoire.

Lorsqu'il a été entendu pour la première fois, l'ex-député wallon a également fait référence aux différentes tentatives de suicide de son épouse et à un professeur de religion ayant abusé de Mme Pirotton lorqu'elle était mineure. Il indique encore qu'il pense qu'elle a fait "une overdose", avec des somnifères qu'elle aurait trouvés dans la salle de bains. "Elle utilise ça d'habitute pour dormir", avait-il précisé aux enquêteurs.

Nos partenaires