Bernard Clerfayt: "Le PS est responsable des échecs actuels"

18/01/13 à 21:26 - Mise à jour à 21:26

Source: Le Vif

Aux commandes de la Région bruxelloise depuis 20 ans, le PS reste le premier responsable des échecs bruxellois actuels selon Bernard Clerfayt, le député-bourgmestre FDF de Schaerbeek.

Bernard Clerfayt: "Le PS est responsable des échecs actuels"

© Image Globe

Aux commandes de la Région bruxelloise depuis 20 ans, le PS reste le premier responsable des échecs bruxellois actuels: doublement du chômage (de 10 à 20% entre 1989 et 2013), triplement du nombre de minimexés ou RIS (Revenu d'intégration social), crise sociale du logement et congestion automobile croissante, a affirmé vendredi le député-bourgmestre FDF de Schaerbeek Bernard Clerfayt, à la suite de l'annonce de l'accession de Laurette Onkelinx à la présidence de la fédération bruxelloise du Parti Socialiste.

"Aujourd'hui Bruxelles manque d'ambition, de réalisations qui redonnent aux Bruxellois le goût de croire en l'avenir de leur ville, qui attirent les classes moyennes et qui créent la fierté d'une Bruxelles accueillante, multiculturelle et innovante", a commenté le chef de file FDF.

Pour lui, la meilleure manière de protéger les Bruxellois contre les attaques d'une partie de la Flandre et singulièrement celles de la N-VA sur Bruxelles, c'est de proposer un projet fort de prospérité pour les Bruxellois, qui dépasse les clivages politiques qui divisent, qui mobilise toutes les forces vives impliquées dans la capitale et qui transforme les échecs en programmes ambitieux.

"Le PS bruxellois a démontré qu'il ne parvenait pas à redonner vie à la Région bruxelloise, à moins de changer son fusil d'épaule", a encore dit Bernard Clerfayt. Interrogée vendredi matin par Bel RTL, la vice-première ministre et nouvelle présidente de la fédération bruxelloise du Parti socialiste a promis de défendre Bruxelles "comme une région forte" faceà la vision communautariste de la N-VA.

Elle a dit vouloir oeuvrer à "fédérer toutes les énergies du PS à Bruxelles pour imposer Bruxelles comme une région forte qui se défend, qui doit continuer à être respectée et qui doit continuer à se développer au profit de l'ensemble des Bruxellois".

Belga

Nos partenaires