Bernard Clerfayt : "Il faut du renouveau à la tête du FDF"

16/08/12 à 13:57 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

Bourgmestre de Schaerbeek et ex-secrétaire d'État au gouvernement fédéral, Bernard Clerfayt estime qu'Olivier Maingain a fait son temps. Dans l'interview exclusive qu'il donne au Vif/L'Express, il s'en prend aussi à Laurette Onkelinx et au MR.

Bernard Clerfayt : "Il faut du renouveau à la tête du FDF"

© Belga

"Je pense qu'aujourd'hui, il faut du renouveau à la tête du FDF", déclare Bernard Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek et ancien secrétaire d'État, dans une interview au Vif/L'Express. "Grâce au travail d'Olivier Maingain, le parti est reconnu sur les thèmes institutionnels, sur le respect de la démocratie. C'est devenu notre marque de fabrique. Fort de cet acquis-là, le parti doit maintenant se développer sur les enjeux sociaux, économiques, culturels. Sur tous ces sujets-là, le FDF porte un message, mais il n'est pas suffisamment entendu", justifie Bernard Clerfayt. Serait-il lui-même candidat à la présidence du FDF ? Il ne l'exclut pas. Mais il attend, pour se prononcer, l'issue de son duel avec Laurette Onkelinx lors des élections communales d'octobre. Et ne manque pas, à l'occasion, de mettre en doute son ancrage schaerbeekois.

"On l'a vue récemment accorder une interview à un quotidien historiquement catholique. Elle a reçu les journalistes chez elle, dans un grand jardin. Que je sache, ce n'était pas à Schaerbeek. D'ailleurs, elle a elle-même envoyé un courrier aux habitants de la commune pour leur dire que, si elle se présentait à Schaerbeek, elle passait une grande partie de ses week-ends à Lasne.". Enfin, le bourgmestre de Schaerbeek n'épargne pas non plus l'ancien allié libéral du FDF : "Le MR glisse de plus en plus vers un conservatisme d'extrême droite."

Le FDF renouvellera ces instances le 16 décembre. Ce jour-là, les amarantes éliront un nouveau président, de nouveaux vice-présidents et un secrétaire-général. Olivier Maingain préside le parti depuis 1995, ce qui en fait le doyen des présidents de parti. Son mandat expirait en mars dernier mais il a été prolongé jusqu'à la fin de l'année afin d'éviter toute interférence entre ce scrutin interne et les élections communales. Jusqu'à présent, M. Maingain ne s'est pas prononcé sur une candidature à un nouveau mandat. Le chef de groupe au parlement bruxellois, Didier Gosuin, autre personnalité du parti, a quant à lui annoncé qu'il ne se présenterait pas mais a appelé à un passage de flambeau à la nouvelle génération.

L'intégralité de l'interview de Bernard Clerfayt par François Brabant est à lire dès ce vendredi Le Vif/L'Express de cette semaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires