Ben Weyts planche aussi sur une adaptation de la réglementation taxis

19/11/14 à 21:25 - Mise à jour à 21:25

Source: Belga

Comme son homologue bruxellois Pascal Smet (sp.a), le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) envisage d'adapter la réglementation régionale sur les taxis pour y intégrer les nouveaux concepts tels qu'Uber.

Ben Weyts planche aussi sur une adaptation de la réglementation taxis

© BELGA

Cela ne signifie pas pour autant que la porte s'ouvrira pour la multinationale du ride-sharing si l'on en croit les propos tenus mercredi par le ministre devant le parlement flamand.

Le cadre décrétale, adapté ou non, s'applique à tout un chacun. "A travail égal, lois égales", a affirmé Ben Weyts à l'issue d'une rencontre avec le secteur du transport rémunéré des personnes. En réponse à une question de la députée N-VA Annick De Ridder, M. Weyts a souligné qu'il suivait l'évolution du dossier Uber et qu'il entendait adapter les règles si nécessaire.

Selon lui, les services de transport d'Uber tomberaient actuellement sous le coup de la réglementation existante, mais pas leur app. A ses yeux, le service de taxi actuel d'UberPOP "ne respecte absolument pas les dispositions décrétales en vigueur" qui imposent au transport rémunéré des personnes des obligations spécifiques telles que l'obligation pour les chauffeurs de prendre une assurance spécifique et de soumettre leur véhicule au contrôle technique tous les six mois, pour ne citer que ces exemples.

En savoir plus sur:

Nos partenaires