Bellot prêt à suspendre la circulaire qui fâche les cheminots

01/06/16 à 18:56 - Mise à jour à 19:27

Source: Le Vif

Le ministre de la Mobilité, François Belot, est "ouvert au fait qu'on suspende la circulaire pour autant que simultanément les syndicats suspendent leurs actions de grève", a indiqué mercredi sa porte-parole confirmant une information du site de l'Echo et d'autres médias.

Bellot prêt à suspendre la circulaire qui fâche les cheminots

François Bellot © BELGA

Selon les informations du journal L'Echo, le ministre de la Mobilité François Bellot serait ouvert à la suspension temporaire de la circulaire qui a provoqué la grogne des cheminots avec comme conséquence les actions de grève spontanées qui durent depuis une semaine.

En déplacement en Suisse, "le ministre a rappelé qu'il était un homme de dialogue", a indiqué sa porte-parole. "Il faut une concertation qui permette un vrai dialogue portant sur un objectif partagé de gains de productivité. On peut prendre du temps pour trouver éventuellement d'autres solutions (que celle proposée par la circulaire)", selon François Bellot. Le ministre n'est, lui, pas directement associé à la concertation qui réunit HR Rail et les représentants syndicaux.

Les cheminots ont lancé il y a une semaine un mouvement de grève spontané suite à la publication d'une "circulaire" par HR-Rail, la filiale "ressources humaines" d'Infrabel et de la SNCB, qui met en application des mesures sociales de décembre dernier, visant notamment à réduire leur nombre de jours de crédit. Si la circulaire est suspendue, les actions le seraient aussi et la circulation ferroviaire pourrait reprendre normallement sur le réseau, en Wallonie comme en Flandre.

Dans le cas contraire, les perturbations pourraient encore se poursuivre plusieurs jours. La CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève pour mercredi, jeudi et vendredi. Son aile flamande ne suit pas le mouvement. La CSC Transcom - qui n'appelle par officiellement à la grève - a toutefois déclaré qu'elle couvrira les cheminots en grève jusqu'à vendredi au moins.

Les directions des chemins de fer et les syndicats chrétien et socialiste ont entamé une nouvelle réunion de conciliation ce mercredi à 15h00, dans un esprit qu'ils qualifient de "constructif".

Sept trains sur dix roulent en Flandre, un sur quatre en Wallonie

Mercredi, aux environs de 16h00, en début d'heure de pointe, sept trains sur dix roulaient sur les axes ferroviaires les plus importants en Flandre. En Wallonie, seuls quatre trains sur dix circulent, indique le gestionnaire de l'infrastructure Infrabel. "La situation évolue en fonction des piquets de grève, surtout dans le Hainaut", signale Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB. (Plus de détails ICI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires