Bellot au Conseil d'État contre la réforme flamande de la formation à la conduite

06/09/17 à 08:03 - Mise à jour à 08:05

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) a introduit une plainte auprès du Conseil d'État contre la réforme de la formation à la conduite en Flandre, parce que celle-ci "touche aussi au permis de conduire provisoire, qui est une matière fédérale", rapporte De Standaard mercredi sur base du cabinet du ministre.

Le 1er octobre, une nouvelle formule de formation à la conduite doit entrer en vigueur en Flandre. Un des changements principaux est la nécessité pour les parents qui veulent apprendre à leur enfant à conduire de suivre une courte formation. Les jeunes qui veulent se procurer leur permis provisoire à la commune doivent prouver que leurs parents ont suivi cette formation. C'est cet élément qui irrite François Bellot. "De cette manière, la Flandre impose ses propres conditions à la délivrance du permis. Le Conseil d'État a déjà, dans trois précédents avis, indiqué clairement qu'il s'agit d'une matière exclusivement fédérale. On pourrait aboutir, avant qu'on ait eu le temps de dire 'ouf', à trois sortes de permis provisoires qui circulent en Belgique", souligne le ministre. Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), parle d'"Absurdistan". "Pourquoi est-ce que le parti du ministre Bellot a approuvé la 6e réforme de l'État, si c'est pour aller au Conseil d'État à chaque fois que je fais usage de compétences qui m'ont été transmises?" (Belga)

Nos partenaires